Françaises et V4 inconnu en Argentine

Des motos françaises en Argentine… qui l’eut cru ! Ces deux photos récupérées par Yves Campion prouvent en tous cas la présence d’une Terrot 500 RDA, très vraisemblablement ex-armée française, immortalisée en 1953 à Tandil et, la même année, d’une 500 Motobécane Superculasse de l’immédiat avant-guerre aux côtés d’une Triumph 500 Speed Twin en joyeuse compagnie à Santa Fe (en Argentine, pas au Nouveau Mexique).

Terrot 500 RDA armée 1940-arg
Motobécane 500 Superculasse-Triumph 500 1953s

L’Argentine recèle bien d’autres trésors motocyclistes, dont ce moteur inconnu qu’un lecteur m’envoie en photo depuis Rosario où il est exposé au musée de la Technical High Scool. Il s’agit d’un V4 à soupapes d’échappement latérales et d’admission automatiques qui aurait équipé (conditionnel prononcé !) une moto belge Éole et qui aurait pu être construit par les établissements A. Wafflard à Liège. Aucun des spécialistes consultés ne peut m’éclairer à son sujet, mais si l’un de vous en sait plus, j’attend impatiemment sa collaboration sur le mail info@moto-collection.org

Vee Four SV a

Pour compléter cet article avec des photos, merci de me joindre sur info@moto-collection.org

4 commentaires sur “Françaises et V4 inconnu en Argentine

  1. Michel Arnaud dit :

    Le Che aurait donc pu partir sur une motobécane?

  2. François Arsène dit :

    Il me semble avoir repéré des soupapes automatiques sur ce berlingot. Donc on a une idée de l’époque à moins qu’il s’agisse d’une construction ultérieure à la manière de ….

  3. fmd dit :

    Mais bon sang, c’est bien sur… les soupapes d’admission sont automatiques. Je viens de modifier mon texte en conséquence pour qu’on ne croie pas que je ne l’avais pas vu !

  4. Gilles Destailleur dit :

    C’est toujours pareil, on sort une Super Culasse et crac ! c’est la folie, mais on ne s’en lasse jamais … Ceci dit , ce sont d’excellentes Motocyclettes , avec c’est vrai des boites délicates mais d’une ligne … merci Messieurs Géo Ham et Eric Jaulmes … Je connais une R44C a fait plus de 900 km sur deux jours durant les Journées du Patrimoine et sans aucun problème !

Comments are closed.