Ravat, Moser et coquine

Croiriez-vous qu’une carte postale des années 20 gentiment polissonne puisse enrichir vos connaissances motocyclistes ? Et bien, oui… car la gourmandine ne chevauche pas n’importe quelle monture, mais une Ravat 175 C6 Sport de 1926 à moteur suisse Moser. Une vraie rareté, car les 175 de la marque stéphanoise étaient beaucoup plus répandues dans leurs versions C6 standard animées par des Zürcher construits en France par Ernest Zürcher. Sans doute plus cher, Suisse oblige, le moteur Moser, fabriqué à Saint-Aubin, était fort réputé à l’époque pour ses succès sportifs et monté par de nombreuses marques dont en France Radior et Dollar et en Grande-Bretagne AKD. Ce petit moteur très compact se distinguait par son gros volant d’inertie extérieur et un système particulier de commande des soupapes avec un seul arbre à cames et les tiges de culbuteurs derrière le cylindre

Un scooter eut sans doute été plus facile à enfourcher, mais au moins cette levée de jambe nous laisse-t-elle admirer le ravissant petit moteur Moser 175 quatre temps culbuté. Il s’agit donc d’une rare Ravat C6 Sport de 1926

Un scooter eut sans doute été plus facile à enfourcher, mais au moins cette levée de jambe nous laisse-t-elle admirer le ravissant petit moteur Moser 175 quatre temps culbuté. Il s’agit donc d’une rare Ravat C6 Sport de 1926

Paf ! À terre, cette jeune Parisienne semble décidément manquer de pratique

Paf ! À terre, cette jeune Parisienne semble décidément manquer de pratique (archives Bourdache )

Débuts glorieux du Moser en 125 cc au Grand Prix des Nations à Genève en 1928 remporté par Paul Lehmann (photo Robert Sexé)

Débuts glorieux du Moser en 125 cc au Grand Prix des Nations à Genève en 1928 remporté par Paul Lehmann (photo Robert Sexé)

Cette version  du 125 Moser très modifiée fut le seul 4 temps de petite cylindrée engagé au Bol d’Or 1934 par un certain Duc. (photo Robert Sexé)

Cette version du 125 Moser très modifiée fut le seul 4 temps de petite cylindrée engagé au Bol d’Or 1934 par un certain Duc. (photo Robert Sexé)

le 175 AKD britannique (photo FMD – Musée Sammy Miller)

le 175 AKD britannique (photo FMD – Musée Sammy Miller)