Le Bol d’or, il y a 70 ans

Le traditionnel Bol d’Or a lieu ce week-end en même temps que le Bol d’Or Classic ouvert aux motos de 1960 à 1991, mais remontons plutôt 70 ans en arrière, en 1947, avec le premier Bol de l’après-guerre couru sur le circuit des Loges à Saint-Germain. Les machines, souvent bricolées sur la base de motos de tourisme de l’avant-guerre sont très disparates et il n’y a qu’un pilote par moto.  Le vainqueur incontesté de l’épreuve sera Gustave Lefevre sur sa Norton 500 Inter à arbre à cames en tête, une véritable machine de course, mais la seconde place (à dix tours quand même) est remportée par une 500 Norton 16 H à soupapes latérales de l’armée reconditionnée par Clément Garreau, l’importateur. En 350, la victoire revient à la Matchless de Rossignol, bien connu de tous les anciens motards parisiens. En 250 un certain Theveney arrive en tête, mais on se souviendra surtout des 175 et 125, deux catégories remportées sous le nom de Maucourant, le célèbre préparateur des Moteurs Lardy (Ydral) qui font ici leurs débuts avec Maucourant en personne, premier en 125. Les side-cars enfin seront dominés en 600 par la Motobécane Superculasse de Bovière et en 1000 par la BMW 750 de Roger Sceaux.

Cliquer sur les photos pour les agrandir et accéder aux légendes.

Pour compléter cet article avec des photos, merci de me joindre sur info@moto-collection.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 commentaires sur “Le Bol d’or, il y a 70 ans

  1. gigi dit :

    Encore heureux,
    Q’il aie fait beau
    Et qu’la Norton
    Etait une bonne moto !

    Magnifiques photos de la légendaire Inter de Monsieur » Tatave », et tenues décontractées pour certains …
    Mais que fait la police ???

  2. Jicécé dit :

    4 points de moins pour Lefèvre qui roule sans gants

  3. fmd dit :

    ça, c’est pas de bol !

  4. motocine dit :

    Qui était l’éditeur de Moto Revue dans les années 40-50 ?

  5. fmd dit :

    Toujours le créateur de la revue, Camille Lacôme

  6. Vieville dit :

    C’est toujours un plaisir de voir parler des victoires Ydral au Bol d’or!
    Merci

  7. jackymoto dit :

    Le passager de Roger Sceaux devait commencer à avoir des courbatures après 24h!

  8. Christophe PARODI dit :

    Toujours un plaisir de découvrir vos articles,

    Christophe

  9. motocine dit :

    Nous sommes en 2017 et une jeune femme pilote Lucy Glöckner était en bagarre dans les derniers tour du Bol d’Or pour être sur le podium sur une BMW. Elle faisait jeu égal avec Sébastien Gimbert, triple vainqueur des 24 Heures Motos, triple vainqueur du Bol d’Or, vainqueur en 2003 des 24 Heures de Spa Francorchamps et auteur d’une carrière solide d’une centaine de courses en Grand Prix.

    Je n’ai pas le souvenir qu’une femme soit parvenu à ce niveau dans l’histoire de cette épreuve ?