Trois Miss de France en 1953

Avouez que ce n’est pas courant, en 1953, ce sont trois françaises qui remportent les traditionnelles élections de Miss France, Miss Monde et Miss Univers. Sylviane Carpentier, ex Miss Picardie en 1952, excusez du peu, devient Miss France l’année suivante et parade à l’occasion sur un scooter Bernardet 125 Y52, version unique réalisée pour elle, émaillée blanc, cocardé « miss France » sur les flancs et le tablier, et avec toutes les options Texas : pare-brise, selles à franges et sacoches cuir cloutées. Pas de chance pour Bernardet, sitôt primée la belle Syviane convole avec un radio-électricien et son blanc destrier disparaît à jamais.

Sylviane Carpentier , Miss France 1953 au guidon de son Bernardet 125 Y52 cocardé et “texasisé”

Sylviane Carpentier , Miss France 1953 au guidon de son Bernardet 125 Y52 cocardé et “texasisé”

Terrot, par contre, se frotte les mains, car Denise Perrier, la dauphine qu’il sponsore, est la première française élue Miss Monde en1953 et éclaire toute les publicités de la marque dijonnaise au guidon de son beau Terrot 125 VMS2 qu’elle doit avoir bien du mal à piloter avec ses chaussures à hauts talons et justement trois pédales au talon pour le frein et les vitesses. Elle s’en est tirée car les cinéphiles la reverront en 1971 dans « Les Diamants sont éternels » aux côtés de James Bond.

Sylviane baguée, c’est Denise Perrier qui devient Miss Monde 1953 et Miss Terrot au passage

Sylviane baguée, c’est Denise Perrier qui devient Miss Monde 1953 et Miss Terrot au passage

Pas de chance pour la très sexy Christiane Martel, élue Miss Univers, et qui n’a même pas eu de scooter

Pas de chance pour la très sexy Christiane Martel, élue Miss Univers, et qui n’a même pas eu de scooter

Notre troisième élue de l’année, Christiane Martel devient Miss Univers et forte de ce titre, bouda le deux roues ; dommage. On la voit par contre poser dans une Sunbeam Alpine.