Terrot - Motorette n°5 variateur
 Retour liste des marques


Terrot Motorette n°5 variateur motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
3309

Cylindrée : 500
Modèle : Motorette n°5 variateur
Production : 1913 - 1914
Catégorie : (R) Route
   
Terrot
500 Motorette n° 5 - 1914
La dernière "vraie" Terrot


Werner ayant déposé le nom "Motocyclette" pour désigner un deux roues à moteur, certains constructeurs se refusèrent à l'utiliser, même après son retour dans le domaine public. Ce fut le cas, par exemple, des "Autocyclettes" Clément et des "Motorettes" Terrot.

La Motorette N° 5, dernière du nom
La première "Motorette" apparaît sans numéro au catalogue 1906‑: c'est la "bicyclette à moteur" de 1905 rebaptisée. En 1908, la Motorette n° 2 à moteur Zedel à admission automatique lui succède. En 1912, Terrot élargit sa gamme avec la n° 3, toujours avec un Zedel, mais à soupapes latérales. En 1913 s'ajoute la n° 4, encore avec un Zedel, bicylindre en V cette fois ; quelques ennuis mécaniques de jeunesse freineront sa diffusion. Le tir est vite corrigé mais la réputation est entachée‑: Terrot s'en rend compte et ajoute in-extremis à son catalogue 1914 la Motorette n° 5‑; elle n'y est même pas illustrée... faute de temps pour faire graver un cliché. Elle aussi reçoit un bicylindre en V, le dernier-né de Mag et le premier à adopter la technique des soupapes opposées qui deviendra une grande classique... jusqu'en 1939.

Une carrière trop brève
La n° 5 n'a que neuf mois quand la guerre éclate‑; aussitôt, deux petits-fils de Charles Terrot tombent au champ d'honneur dans les rangs français‑; malgré cela, la firme Terrot sera mise sous séquestre au prétexte scandaleux de... liens avec l'Allemagne‑! Pendant la guerre, l'armée française se fera construire spécialement une variante de la Motorette n° 5 équipée d'une boîte à trois vitesses : elle sera brièvement proposée à la clientèle civile en 1919, sous l'appellation de type B.

Moteur MAG bicylindre en V type 2C10 - 495,4 cm3 (64 x 77 mm) - Soupapes opposées (admission culbutée, échappement latéral) - Allumage à magnéto - Graissage à huile perdue par pompe à main semi-automatique - Transmission à courroie directe (série) ou avec embrayage, ou poulie variable ou moyeu arrière à 3 vitesses (options) - Cadre simple berceau interrompu brasé - Fourche oscillante - Réservoir 8 l d'essence et 1 l d'huile - Pneus à talons de 650 x 65 - 75 kg - Env. 90 km/h

Née juste avant la Première Guerre mondiale, la Motorette Terrot N° 5, belle, fiable et performante, n'a pas eu le temps d'avoir le succès qu'elle méritait.




 

Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.





© Tous droits réservés
François-Marie Dumas

Accueil - Motos NOUGIER - Motos insolites - Motos japonaises - Unusual Motorcycles - Scooters du Monde - Motos Passion - Motos GILLET - Liens - Contact

Moto Collection - François-Marie Dumas -www.moto-collection.org

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Mentions légales