Automoto - CHL
 Retour liste des marques


Automoto CHL motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
5220

Cylindrée : 250
Modèle : CHL
Production : 1954 -
Catégorie : (R) Route
   
Automoto
250 CHL - 1954
Le moteur qui faillit relancer l'industrie française

Automoto est la marque de fabrique de l'Industrielle du Centre, maison stéphanoise, dont l'origine remonte au tout début du siècle. En 1930, Automoto passe dans le giron de Peugeot, en gardant une grande autonomie.

Un programme confus
Cette autonomie se retrouve toujours dans les années cinquante et la gamme 1954 semble assez disparate, d'autant que certains modèles sont empruntés à celle de Monet-Goyon qui est, à l'époque, contrôlé par le Groupe Auto-moto-Peugeot ! Ainsi les cyclomoteurs ont des moteurs Marquet, Motobloc ou Vap, les vélomoteurs des Peugeot 125 des Villiers 100 et 125 cm3 ou un AMC 125, les motos un Villiers 200 et des AMC 175 et 250 cm3. Et sans grand bruit, sans palmarès sportif, Automoto sera quand même un des grands de la moto française.

Classique et anonyme
Cantonné dans les moyennes cylindrées (jusqu'à 175 cm3), le monde motocycliste français salue comme il se doit l'apparition au salon de Paris, en 1952, du tout nouveau bloc-moteur AMC 250 cm3, "qui concrétise le redressement de notre industrie", comme le claironne la presse spécialisée. Ce moteur, commercialisé courant 1953, va permettre aux firmes de moyenne importance de proposer enfin aux amateurs de plus forte cylindrée leurs "haut de gamme". C'est le cas d'Automoto qui présente, en 1954, la "moto grand tourisme haut luxe" 250 CHL. Sobrement émaillée en noir, rehaussée de chromes, elle est très classique, avec son cadre double berceau, sa selle biplace, ses suspensions modernes : il ne lui manquait, en somme, qu’un peu de personnalité.

Moteur AMC monocylindre 4 t refroidi par air - 249 cm3 (68,5 x 68 mm) - 15 ch/6 000 tr/min 1 ACT entraîné par chaîne - Lubrification par pompe à engrenages - Allumage batterie/bobine, rupteur en bout d’ACT - Transmissions primaire par engrenages, secondaire par chaîne - Boîte 4 rapports par sélecteur au pied droit, levier manuel de remise au point mort Cadre double berceau - Suspensions av. fourche télescopique, ar. bras oscillant - Pneus de 3,25 x 19” - 130 kg - 125 km/h.

Bien que touriste de vocation, la 250 Automoto pilotée par Pahin, le vétéran de l'écurie Peugeot, et Rançon, s'aligna au Bol d'Or 1955 qu'elle remporta en classe 250 avec 2 110 km parcourus à 87,9 km/h.


Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.





© Tous droits réservés
François-Marie Dumas

Accueil - Motos NOUGIER - Motos insolites - Motos japonaises - Unusual Motorcycles - Scooters du Monde - Motos Passion - Motos GILLET - Liens - Contact

Moto Collection - François-Marie Dumas -www.moto-collection.org

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Mentions légales