Sertum - VT 4
 Retour liste des marques


Sertum VT 4 motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : D. Ganneau
5907

Cylindrée : 250
Modèle : VT 4
Production : 1945 - 1952
Catégorie : (R) Route
   
Sertum
250 VT 4 - 1947
Une couronne que ne décoiffe guère


"Sertum", en latin, c'est une couronne. Et c'est la marque sous laquelle les Officine Meccaniche Fausto Alberti, fondées en 1922 à Milan pour fabriquer des machines-outils, choisissent de se lancer dans la moto, en 1931. La réussite ne tarde pas, et leur première 175 latérale est rapidement flanquée de plusieurs 175, 200 et 250 latérales, semi-culbutées, culbutées ou à arbre à cames en tête, ainsi que de deux 500, un mono et un twin à soupapes latérales. Lorsque la guerre éclate, la firme a délaissé toute autre activité que la moto, tant l'accapare le succès de sa petite Batua, une intéressante 120 cm3 deux temps à cadre en tôle emboutie, lancée en 1933 et devenue très populaire.

L'usure dans la continuité
Durant les hostilités, Sertum devient un gros fournisseur de l'armée, et peut, en 1946, relancer sa production civile sans avoir été inquiété. La gamme est remodelée en 1947, elle s'articule autour de deux 250 latérale et culbutée et de deux 500, un twin culbuté et le mono classique. Ces nouveautés sont cependant bien banales, elles en sont restées à la fourche à parallélogramme et aux amortisseurs à friction. Cet archaïsme accélère la plongée de Sertum, lorsque le marché s'oriente vers de plus modestes cylindrées. Une petite 125 deux temps est bien présentée fin 1950, mais c'est trop tard.

Le changement mal perçu
En 1952, c'en est fini de cette usine naguère puissante, qui n'a pas compris à temps la mutation de la moto en Italie après la guerre. Ses principaux faits d'arme en course auront été quelques médailles d'or aux Six Jours en 1939, 1947 et 1949.

Monocylindre 4 t refroidi par air - 249 cm3 (66 x 73 mm) - 12 ch/6 000 tr/min - Distribution latérale - Lubrification à carter humide - Allumage par batterie/bobine - Boîte à 4 rapports - Transmission par chaîne - Cadre simple berceau interrompu Suspensions av. à parallélogramme, ar. oscillante - Freins à tambour - Pneus 3,00 x 19" 105 km/h.

Le classicisme des Sertum pouvait séduire pendant les années trente, mais n'était plus de mise après la guerre. Ses 250 n'ont pas su prendre le virage, que ce soit en version latérale ou culbutée.




 

Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.





© Tous droits réservés
François-Marie Dumas

Accueil - Motos NOUGIER - Motos insolites - Motos japonaises - Unusual Motorcycles - Scooters du Monde - Motos Passion - Motos GILLET - Liens - Contact

Moto Collection - François-Marie Dumas -www.moto-collection.org

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Mentions légales