Bianchi - Freccia Celeste
 Retour liste des marques


Bianchi Freccia Celeste motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : C. Perelli
9216

Cylindrée : 125
Modèle : Freccia Celeste
Production : 1952 -
Catégorie : (R) Route
   
Bianchi
125 Freccia Celeste - 1952
Un très brillant redémarrage

L'usine Bianchi à Milan est totalement rasée par les bombardements en 1943, mais on ne décourage pas comme cela une famille de passionnés et le vieil Eduardo Bianchi, aidé par son fils Giuseppe, Gian Fernando Tomaselli et Aldo L. Zambrini, s'attaque aussitôt à la cons-truction d'une nouvelle usine. Elle ne sera finie qu'en 1950, mais dès novembre 1946, Bianchi présente son premier modèle de l'après-guerre : un 125 cm3 monocylindre deux temps.

Une vraie sportive
Bien qu'on connaisse surtout Bianchi pour ses superbes quatre temps de course et de sport, ce n'est pas la première expérience de la marque en deux temps. Elle a déjà présenté un petit 100 cm3 utilitaire, en 1932. Bianchi s'est mis à l'heure du temps en choisissant comme premier modèle pour son retour, après la guerre, une moto simple, tant à réaliser qu'à entretenir, mais on ne chasse pas si facilement ses habitudes. Cette nouvelle Bianchina Freccia Celeste deux temps ne se contente pas de sa vocation utilitaire et affiche d'ailleurs ses ambitions sportives en se baptisant Freccia Celeste du nom de la glorieuse Bianchi de course des années vingt, à laquelle elle emprunte aussi sa couleur bleu ciel caractéristique des modèles compétition de la marque.

A la pointe du progrès
Sa conception d'ensemble est à la pointe du progrès avec une fourche avant télescopique et une suspension arrière à bras oscillant en tôle emboutie et de classique compas amortisseurs à friction. Moderne et bien réalisé, le bloc-moteur à trois rapports commandé par sélecteur au pied reprend les mêmes cotes moteur que la si fameuse DKW, qui seront celles de la quasi-totalité des 125 de l'époque avec un piston plat et trois transferts.

Monocylindre 2 t refroidi par air - 123 cm3 (52 x 58 mm) - 7,5 ch/6 500 tr/min - Compression 9,2 à 1 - Admission par la jupe du piston - Cylindre fonte, culasse alliage léger - Graissage par mélange - Allumage volant magnétique - Carbu Dell'Orto - Bloc moteur-boîte 3 rapports - Embrayage multidisque humide - Cadre tubulaire simple berceau dédoublé - Suspensions av. télescopique, ar. oscillante à 2 combinés et amortissement à friction - Freins à tambour - Pneus 2,50 x 19" - 90 kg - 100 km/h.

La première Bianchi de l'après-guerre annonçait une consommation modeste de 3 l aux 100 km et une vitesse extraordinaire dans sa catégorie.


Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.





© Tous droits réservés
François-Marie Dumas

Accueil - Motos NOUGIER - Motos insolites - Motos japonaises - Unusual Motorcycles - Scooters du Monde - Motos Passion - Motos GILLET - Liens - Contact

Moto Collection - François-Marie Dumas -www.moto-collection.org

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Mentions légales