Moto Guzzi - Course/ Carénage intégral
 Retour liste des marques


Moto Guzzi Course/ Carénage intégral motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
5301

Cylindrée : 350
Modèle : Course/ Carénage intégral
Production : 1957 -
Catégorie : (R) Racing
   
Moto Guzzi
350 Grand Prix - 1957
Efficacité, sobriété

Le mono double arbre, conçu par Giulio Cesare Carcano fin 1953, compte parmi les plus emblématiques des Guzzi de course. La marque est alors très avancée dans le domaine aérodynamique, étant la seule à disposer de sa propre soufflerie dans l'enceinte même de l'usine, et elle joue les pionnières dans le domaine des carénages intégraux, dès 1954. La mécanique, en comparaison, semble rustique, mais elle va en remontrer aux machines les plus évoluées du moment, DKW à trois cylindres et MV à quatre cylindres.

Cylindrée de prédilection
En 1954, Fergus Anderson devient champion du monde en 350 cm3, et Bill Lomas lui succède en 1955 et 1956, avec une machine qui ne cesse d'évoluer tant sur le plan du profilage que sur celui de la partie cycle. Keith Campbell accède à son tour au titre en 1957, au guidon d'une version encore allégée et affinée, qui a troqué son double allumage par batterie et bobine contre une simple magnéto. C'est dans cette cylindrée de 350 cm3, avec une équipe riche successivement de Roberto Colombo, Dickie Dale, Ken Kavanagh, Enrico Lorenzetti ou Cecil Sandford, que s'illustrera le mieux le Guzzi à double arbre à cames en tête.

Retraite anticipée
En 500, les Gilera et MV-quatre font la loi, et aucun titre ne récompensera Guzzi dans la cylindrée reine. Quant au 250, il souffre face aux MV et NSU, et renonce d'ailleurs pour 1957. A la fin de cette même année, l'industrie du deux roues subit la crise, et Guzzi décide comme Gilera et Mondial d'abandonner ces Grands Prix qui lui coûtent si cher. Dans son escarcelle, demeurent trois titres mondiaux par marque en 350.

Monocylindre horizontal 4 t refroidi par air 349 cm3 (80 x 69,5 mm) - 37 ch/8 000 tr/min Double ACT entraîné par arbre et couples côniques - Lubrification par carter sec - Allumage par magnéto - Boîte 5 rapports - Transmission par chaîne - Cadre à treillis tubulaire - Suspensions av. à balanciers, ar. oscillante - Freins à tambour - Pneus av. 2,75 x 19", ar. 3,00 x 19" - 127 kg - 230 km/h.

Umberto Todero, qui fut l'adjoint de Giulio Cesare Carcano, ressort parfois sa 350 dans les réunions de motos anciennes. L'architecture de l'engin impliquait le montage d'une pompe à essence.




 

Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.





© Tous droits réservés
François-Marie Dumas

Accueil - Motos NOUGIER - Motos insolites - Motos japonaises - Unusual Motorcycles - Scooters du Monde - Motos Passion - Motos GILLET - Liens - Contact

Moto Collection - François-Marie Dumas -www.moto-collection.org

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Mentions légales