Moto Guzzi - Dondolino
 Retour liste des marques


Moto Guzzi Dondolino motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : D. Ganneau
7702

Cylindrée : 500
Modèle : Dondolino
Production : 1946 - 1951
Catégorie : (R) Racing
   
Moto Guzzi
500 Dondolino - 1946
Du rapace à la basse-cour


La rigueur ornithologique ne fait pas toujours bon ménage avec les lois de l'évolution motocycliste. C'est ainsi que la filiation entre l'éphémère Condor d'avant-guerre et la Dondolino (dindon), qui lui succède en 1946, n'apparaît pas très naturelle. Qu'importe : sur le plan technique, la parenté est directe et permet à la 500 mono de Guzzi de garder le contact avec son éternelle rivale, la Gilera Saturno. Avec de tels outils, et avec leurs versions 250 (Nettuno et Albatros), Gilera et Guzzi feront le bonheur de bien des coureurs privés autour de 1950. L'usine elle-même en engagera des variantes à peine différentes, sous le nom de Gambalunga.

La Condor prend de l'envergure
La Dondolino se distingue essentiellement de la Condor par sa puissance supérieure (5 chevaux de mieux), grâce à un carburateur de
35 mm au lieu de 32, des diagrammes de distribution plus "méchants" et une compression supérieure (8,5 au lieu de 7). La partie cycle est aussi l'objet de divers aménagements, freins plus gros et suspension arrière améliorée. A partir de 1948, le moteur reçoit même un troisième palier d'embiellage destiné à le rigidifier. Réputée pour sa fiabilité plus que pour sa vélocité, la Dondolino va remporter bon nombre de succès dans des épreuves de fond. Elle s'adjugera notamment le Milan-Tarente quatre fois de suite, de 1950 à 1953.

Début de la course à l'armement

La Dondolino est pourtant abandonnée en 1951, à partir du moment où le niveau en course requiert du matériel plus évolué même pour les privés. Les motos simples ont cédé sous la pression des coûteuses Norton et Matchless.

Monocylindre horizontal 4 t refroidi par air 498 cm3 (88 x 82 mm) - 33 ch/5 500 tr/min - Soupapes culbutées - Lubrification par carter sec - Allumage magnéto - Boîte 4 rapports - Transmission par chaîne - Cadre double berceau - Suspensions av. à parallélogramme, ar. oscillante - Freins à tambour Pneus av. 2,75 x 21", ar. 3,00 x 21" 128 kg - 170 km/h.

La principale différence extérieure entre la 500 Dondolino, livrée aux clients, et la Gambalunga officielle réside dans sa fourche à parallélogramme, et non à biellettes oscillantes et amortissement hydraulique.




 

Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.





© Tous droits réservés
François-Marie Dumas

Accueil - Motos NOUGIER - Motos insolites - Motos japonaises - Unusual Motorcycles - Scooters du Monde - Motos Passion - Motos GILLET - Liens - Contact

Moto Collection - François-Marie Dumas -www.moto-collection.org

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Mentions légales