Puch - Sport "Harlette"
 Retour liste des marques


Puch Sport
Photo ou archives : H. Krackowizer
8805

Cylindrée : 175
Modèle : Sport "Harlette"
Production : 1925 - 1927
Catégorie : (R) Route
   
Puch
175 Sport "Harlette" - 1925
Un succès colossal


La firme de Graz redémarre après la guerre en 1923 avec un moteur d'un tout nouveau dessin, doté de deux cylindres l'un derrière l'autre à chambre de combustion commune et avec une seule bielle en fourche portant les deux pistons. En 1923, cette conception est inaugurée par la 125 cm3 LM dont 2 500 exemplaires sont produits jusqu'à 1927. Puch présente ensuite le Modell 175 qui passe de 2 à 3 ch et
atteint environ 65 km/h. Très à l'aise en région montagneuse et vendu à un prix très abordable face à ses concurrents, ce 175 séduira 3 500 acquéreurs, de 1925 à 1927. Au-delà des Alpes, la Puch recevait le nom de Harlette à cause de son réservoir partagé en deux dans la longueur comme sur les célèbres motos américaines.

De la 175 à la 220 en passant par la Sport
Puch lui adjoint sans tarder un modèle de plus grosse cylindrée, la Typ 220 forte de 4,5 ch, tandis que la 175 se double d'une version sport, dotée d'une culasse bronze à double échappement, qui annonce 90 km/h, 75 kg seulement et une bonne capacité à emmener deux personnes. Elle est équipée du moyeu arrière comprenant deux vitesses commandées par levier à main et l'embrayage, ce qui faisait un effet curieux car la chaîne de transmission continuait à tourner, même à l'arrêt de la moto.

Succès européens
Cette 175 Sport connut de nombreux succès sportifs, non seulement en Autriche mais aussi en Allemagne, en Suisse et en Italie. A son guidon, Umberto Faraglia remporta la fameuse Targa Florio en catégorie 175 et le championnat d'Italie. En Autriche, l'écurie officielle Puch était composée des coureurs Höbel, Sandler et Runtsch, qui remporta le TT autrichien 1926 avec cette 175 Sport.

Bicylindre 2 t face à la route à chambre de combustion unique - 175 cm3 (40 x 70 mm) 3,2 ch/3 200 tr/min - Allumage par magnéto Bosch - Graissage séparé contrôlé par la
poignée de gaz - Transmission primaire par chaîne - Boîte épicycloïdale à 2 rapports et embrayage dans le moyeu arrière -
Démarrage au kick - Cadre simple berceau ininterrompu - Suspension av. à parallélogramme - Freins à tambour - 2,5 à 3 l au
100 km - 75 kg - 80 km/h.

Moderne d'aspect avec son réservoir en selle de 7 l et très performante, cette 175 créa l'image internationale de Puch après la Première Guerre.




 

Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.





© Tous droits réservés
François-Marie Dumas

Accueil - Motos NOUGIER - Motos insolites - Motos japonaises - Unusual Motorcycles - Scooters du Monde - Motos Passion - Motos GILLET - Liens - Contact

Moto Collection - François-Marie Dumas -www.moto-collection.org

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Mentions légales