Ratier - L 7 (ex Cemec)
 Retour liste des marques


Ratier L 7 (ex Cemec) motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
2817

Cylindrée : 750
Modèle : L 7 (ex Cemec)
Production : 1955 - 1957
Catégorie : (R) Route
   
Ratier
750 Cemec L 7-5 - 1956
Une BMW vraiment française


L'histoire des Cemec commence fin 1944, où se crée le CMR (Centre de montage et de réparation des motocyclettes) chargé d'utiliser les stocks de motos allemandes, principalement des BMW R12, restés en France. En 1947, le CMR est dissout et naît la Cemec qui, d'assembleur, devient rapidement un constructeur à part entière, les stocks de pièces BMW n'étant pas inépuisables. Cemec fait construire de nouveaux carters monoblocs (en deux parties sur la R12), un cadre en tubes ronds (en tôle emboutie sur la R12), un pont arrière copié sur celui de la BMW R71, un système de changement de vitesses au pied (à main sur la R12), etc… La première L 7 est née et, même si une grande partie de ses éléments sont copiés ou inspirés de différents modèles BMW, elle peut revendiquer l'appellation de moto française.

Petite production et grand usage
Alimentée au départ par deux carbus, elle adopte ensuite un carburateur unique qui nécessite l'adoption d'un réchauffage de la pipe d'admission. Lourde mais indestructible, la L7 équipe toutes les administrations et ce vaillant percheron acquiert même un palmarès sportif en remportant la catégorie side-car au Bol d'Or 1952 et en participant à différents grands rallyes. La Cemec ne construira cependant guère plus de 1 300 motos et dépose son bilan en 1954. La fabrication est reprise par Ratier, un sous-traitant en pièces pour l'aéronautique qui voit là une bonne occasion pour se diversifier.

Fin de règne
Ratier continue à construire jusqu'en 1960 des concurrentes aux BMW de plus en plus différentes de leurs consœurs teutonnes et entre autres de superbes bicylindres à culbuteurs. La dernière L7 latérales, en 1957-58, sera la L7-8 qui revient aux deux carburateurs et passe du coup à 26 ch et 134 km/h. Au total 2 500 L7 auront été produites par Cemec et Ratier.

Bicylindre 4 t à plat - 748 cm3 (78 x 78 mm) 20 ch/4 300 tr/min - Carbu Solex Ø 30 mm -Soupapes latérales - Boîte 4 rapports - Transmission par arbre - Cadre double berceau - Suspensions av. télescopique, ar. coulissante - Roues 19" - Freins à tambour - Réservoir 17 l - 5,8 l/100 km - 117 km/h.

Cette L7-5 de 1956 est siglée Ratier et non plus Cemec et inaugure un nouveau réservoir. Notez la tringlerie complexe de la commande de vitesse.




 

Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.





© Tous droits réservés
François-Marie Dumas

Accueil - Motos NOUGIER - Motos insolites - Motos japonaises - Unusual Motorcycles - Scooters du Monde - Motos Passion - Motos GILLET - Liens - Contact

Moto Collection - François-Marie Dumas -www.moto-collection.org

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Mentions légales