Web Analytics Made Easy - StatCounter

les fiches


La plus grande encyclopédie en ligne
sur l'histoire mondiale de la moto


2000 fiches interactives avec photo,
historique et caractéristiques complètes de chaque moto.
(English version available).


Collection Moto Hesketh 1000 1980-
Hesketh
1000
V
1980 -

Moto Passion En Français
Collection Moto Rudge 500 1937-1938
Rudge
500
Ulster 4 v
1937 - 1938

Moto Passion En Français
Collection Moto Rhonyx 500 1929-1930
Rhonyx
500
G
1929 - 1930

Moto Passion En Français
Moto Passion English version
Collection Moto Ardie 200 1937-1937
Ardie
200
RBK Feuerreiter
1937 - 1937

Moto Passion En Français
Moto Passion English version
Collection Moto BMW 750 1929-1935
BMW
750
K records 1929-1935
1929 - 1935

Moto Passion En Français
Moto Passion English version
Collection Moto Vostok 350 1964-
Vostok
350
Grand Prix
1964 -

Moto Passion En Français
Collection Moto Flandria 50 1961-1965
Flandria
50
Record Ultra Sport
1961 - 1965

Moto Passion En Français
Collection Moto Triumph 750 1969-1972
Triumph
750
T 150 Trident
1969 - 1972

Moto Passion En Français
Moto Passion English version
Collection Moto Elf 750 1978-1978
Elf
750
X avec Michel Rougerie
1978 - 1978

Moto Passion En Français
Collection Moto Monark 500 1973-
Monark
500
GP Crescent e/g
1973 -

Moto Passion En Français
Moto Passion English version
Collection Moto Yamaha 125 1967-
Yamaha
125
RA 31
1967 -

Moto Passion En Français
Collection Moto Dayton - De Luxe 980 1912-1915
Collection Moto Yamaha 600 1990-1994
Yamaha
600
XT E
1990 - 1994

Moto Passion En Français
Moto Passion English version
Collection Moto Suzuki 750 1992-1995
Suzuki
750
GSX RR
1992 - 1995

Moto Passion En Français
Moto Passion English version
Collection Moto Heinkel 150 1953-1954
Heinkel
150
Tourist
1953 - 1954

Moto Passion En Français

le blog


Motos et motards
au fil du temps


Un peu d'actualité rétro et quelques tranches d'histoire de la moto
avec une forte prédilection pour ce qui est curieux,
innovant ou inconnu.




Collection Moto Motos d'alu #3 - Side-Motor 1923-25

Motos d'alu #3 - Side-Motor 1923-25
Vite, fonçons vers la Suisse pour y découvrir le Side-Motor de 1923, un side-car à complications réalisé grâce à la légendaire logique mécanique des horlogers helvêtes ; un bien curieux attelage à cadre ouvert en fonte d'aluminium, suspension avant innovante et moteur MAG V twin installé dans le panier.
Moto Collection  Lire l'article


Collection Moto  Motos d'alu #2 - RM 1923-25

Motos d'alu #2 - RM 1923-25
Pourquoi ne pas utiliser les alliages légers pour nos cadres de moto. Après les Schickel américaines de 1912 à 1916, c'est la RM française qui ouvre le bal en Europe en 1923.
Collection Moto Motos d'alu #2 - RM 1923-25 Lire l'article

Collection Moto  L'aventure JBB par Yves Kerlo

L'aventure JBB par Yves Kerlo
Pendant près de 50 ans Jean-Bertrand Bruneau a activement participé au foisonnement de génie mécanique dans la moto de course française. Yves Kerlo qui a notablement participé à ses réalisations et récemment restauré toutes ses machines raconte avec brio toute son histoire.
Collection Moto L'aventure JBB par Yves Kerlo Lire l'article

Collection Moto  Coupes Moto Légende 2022 : le plateau rajeunit

Coupes Moto Légende 2022 : le plateau rajeunit
Un retour des Coupes Moto Légende très apprécié où on notait néanmoins un gros manque d'anglais freinés par le Brexit et une progressive désaffection des avant guerre au profit des motos des années 70-80.
Collection Moto Coupes Moto Légende 2022 : le plateau rajeunit Lire l'article

Collection Moto  Motos d'alu #1 - Schickel 1912 : L'ancêtre absolu

Motos d'alu #1 - Schickel 1912 : L'ancêtre absolu
Devinettes : Qui a fait le premier (et le plus gros) monocylindre deux temps de l'histoire ? Et qui a fait le premier cadre en aluminium ? C'est étonnamment Norbert Schickel en 1912 aux Etats-Unis pourtant peu portés sur ce genre d'innovation.
Collection Moto Motos d'alu #1 - Schickel 1912 : L'ancêtre absolu Lire l'article

Collection Moto  Lube, Montesa, Torrot, Rieju : L'Espagne francophage

Lube, Montesa, Torrot, Rieju : L'Espagne francophage
Les marques de moto françaises n'ont pas ou très peu exporté, mais les premiers constructeurs ibériques y ont trouvé leurs racines, c'est le cas de Lube, Montesa, Terrot et Rieju.
Collection Moto Lube, Montesa, Torrot, Rieju : L'Espagne francophage Lire l'article

Collection Moto  6e Montlhéry Vintage Revival : 60 photos du paradis !

6e Montlhéry Vintage Revival : 60 photos du paradis !
Le Montlhéry Vintage Revival, c'est LA réunion de voiture et de motos d'avant-guerre la plus fabuleuse en Europe. En voici un résumé en 60 photos !
Collection Moto 6e Montlhéry Vintage Revival : 60 photos du paradis ! Lire l'article

Collection Moto  Charron 1927 : moto de bois et moteur Voisin

Charron 1927 : moto de bois et moteur Voisin
Une moto dont toute la partie cycle est en bois, est déjà exceptionnelle et plus encore si elle est animée par un moteur rarissime. Elle pourtant existé, c'est la Charron de 1927 à moteur Voisin actuellement exposée au Top Mountain Museum.
Collection Moto Charron 1927 : moto de bois et moteur Voisin Lire l'article



Motos d'alu #3 - Side-Motor 1923-25

Cliquez pour lire l'article

Les  Suisses inventent la poutre

Vite, fonçons vers la Suisse, à Moutier, où naît en 1923 en même temps que notre R.M. nationale, une autre partie cycle en alliage léger tout aussi étonnante et qui élargit un peu le cadre de notre étude des motos à cadre aluminium puisqu’il s’agit d’un side-car : le Side-Motor d’André Bechler, un engin étonnant et hors normes déjà présenté ici dans les fiches et plus longuement dans mon livre "Motos Insolites".

André Bechler, ingénieur, mécanicien, hommes d’affaires avisé, grand spécialiste de l’industrie horlogère de Moutier et motocycliste convaincu délaisse un temps ses tours automatiques pour s’adonner à sa seconde passion : la moto et plus précisément, le side-car dont il résout élégamment les problèmes inhérents à son asymétrie, en montant le moteur dans le panier. Pas bête, mais notre ingénieur Helvète ne se contente pas de revoir totalement l’agencement des différents composants de l’attelage (les brevets datent de 1917 et la première réalisation sur une base de vélo est de 1919), il lui invente une partie cycle absolument révolutionnaire entièrement réalisée en fonte d’aluminium qui apparaît sur le premier Side-Motor commercialisé en 1923 par la société Motosport qu’André Bechler vient de créer à Moutier. Entre autres projets Motosport fabriquera aussi dans les mêmes années que le Side-Motor, une intéressante voiturette qui ne sera jamais commercialisée.

Le vélo "à side-car auxiliaire" des débuts

L'histoire débute vers 1917. Plutôt que d'adapter péniblement un petit moteur auxiliaire sur un vélo, André Bechler invente et brevette le vélo à side-car auxiliaire motorisé. Un nouvel assemblage qui ne cherche sans doute pas (encore) à améliorer la répartition des masses d'un side-car, mais simplement à réaliser un véhicule le plus économique possible où un vélo à cadre ouvert est accouplé à un châssis de side-car léger en tubes où est installé le moteur qui entraîne la roue arrière du vélo par deux chaînes et un arbre intermédiaire. Bien qu'aucune indication ne soit donnée sur la cylindrée, la photo laisse supposer un MAG monocylindre à soupapes latérales qui devait s'avérer surpuissant sur une structure aussi légère ! Cocoricio (ou plutôt, Cou-Cou, car nous sommes en Suisse), ça marche. Il ne reste plus à André Bechler qu'à se lancer dans la construction de sa vraie moto à side-car moteur, que sa société Motosport ne produira qu'à 7 exemplaires de 1923 à 25.

De la Suisse dans les idées

L’idée de base est d’une logique tout helvétique : mieux répartir les masses en plaçant le moteur et ses accessoires dans le side plutôt que dans la moto. Logique matérielle doublée d’un beau slogan commercial « Un véhicule stable à trois roues, pour le prix d’une motocyclette » Le moteur, un excellent bicylindre MAG, fabriqué à Genève par Motosacoche, est ainsi disposé le long de la roue arrière de la moto. Une chaîne primaire le relie à la boîte de vitesses transversale, qui comprend un embrayage et deux rapports commandés par levier, et entraîne directement la roue de la moto. Celle-ci est la seule roue motrice, mais la roue du side est toutefois disposée dans le même axe (contrairement à l'usage en side-car qui voudrait qu'elle soit plus avancée). Cette roue libre du side est également suspendue sur deux éléments télescopiques comportant quatre ressorts hélicoïdaux. Le réservoir, naturellement disposé au-dessus de la mécanique, est même surmonté d'une selle passager qui paraît aussi haut perchée qu'inconfortable.

La nouveauté de cette disposition fait déjà du Side-Motor un véhicule unique dans l’histoire, mais son constructeur a été plus loin encore en concevant pour sa moto une partie cycle totalement révolutionnaire. Moteur et réservoir étant dans le side-car, André Bechler, libéré de toutes contraintes pour le dessin du cadre de la moto, s’est inspiré du vélo à cadre ouvert de ses premiers essais en remplaçant le simple tube par une très robuste poutre ajourée en alliage d’aluminium coulé qui semble être et de loin la première réalisation du genre dans l’histoire du motocyclisme. Elle a été testée, nous dit sa publicité, pour supporter sans faillir une charge statique de 1600 kg. Deux fers plats boulonnés de chaque côté de la poutre derrière la selle soutiennent la roue arrière qui s’inclue elle même dans toute une robuste triangulation boulonnée sur le châssis de la moto pour le side-car moteur. La boîte de vitesses à deux rapports commandés par levier est aussi volumineuse que spécifique. Elle est placée à côté du moteur qui l’entraîne par une chaîne primaire et se fixe directement sur le porte-moyeu de la roue de la moto. La boîte est supportée par un tube d’acier qui vient se fixer sous la selle. Sur l’avant du « side » un très long tirant relie le support moteur au niveau de la roue du side à la colonne de direction de la moto (il sera doublé dans certaines versions) et un tirant inférieur fixé au même niveau sur le side vient se boulonner sur le repose-pied droit de la moto. La partie side-car et moteur peut ainsi facilement se désaccoupler et il ne reste plus à gauche qu’un monumental vélo qui conserve même un pédalier et une chaîne, bien qu’on doute fort de son côté pratique en vélo solo !

Le Side Motor est l'une des plus curieuses tentatives de redonner un équilibre au side-car en y disposant la mécanique. Et les arguments du catalogue sont imparables : un véhicule à deux traces a beaucoup moins de chance qu’un tricycle à trois traces d’avoir une roue dans les pierres !

Une suspension unique en son genre

Quitte à réinventer le cadre autant réinventer aussi la suspension avant s’est sans doute dit André Bechler et sa fourche avant à parallélogramme est tout aussi novatrice que son cadre. Un unique té de fourche sous la colonne de direction ne maintient non pas deux mais quatre tubes. Sous ce té en fonderie deux tubes "arrière" sont dans l'axe de la colonne de direction. Au bas de ses tubes s’articulent deux biellettes reliées à la fourche avant. Des ressorts supérieurs et inférieurs sont enfermés dans ces tubes avant dans lesquels coulisse un support central qui prolonge vers l'avant le té de fourche.

Vous l’aurez remarqué, avec cette demi-parallélogramme l’articulation basse des tubes avant est soumise lors de ses mouvements à l’arc de cercle décrit par les biellettes tandis que les coulisseaux de la partie haute n’autorisent qu’une rotation d’avant en arrière

Le side-car à complications

Après les montres à complication, l’industrie horlogère suisse a inventé le side-car à complications, mais la clientèle helvète ne sera malheureusement guère séduite. La réalisation et sa technicité étaient certes superbes, mais dérangeantes par son anormalité et d’autre part fort peu performante avec ses 50 km/h annoncés . Sept exemplaires seulement auraient été vendus dont deux subsistent soit 28 % de la production. Quelques autres constructeurs audacieux tenteront plus tard l’expérience du cadre en alliage léger, mais, sauf erreur de ma part, il faudra attendre les années 50 en scooter et 70 en moto pour voir réapparaître des cadres poutre en fonderie d’aluminium, à une demi-exception près, la Greeves qui adopte en 1953 un simple berceau constitué d’une poutre avant en aluminium, tout le reste du cadre étant en tubes.

Fiche technique

Moteur MAG bicylindre en V à soupapes latérales refroidi par air et disposé en long, sous le siège passager, dans le side-car - 495 cm3 (64 x 77 mm) – 4 ch – Boîte séparée transversale à 2 vitesses – Embrayage monodisque - Transmissions primaire par chaîne, secondaire directe sur le moyeu de roue arrière de la moto - Démarrage par kick-pédalier - Cadre moto : berceau ouvert en aluminium coulé - Suspension av. par fourche à parallélogramme spéciale - Châssis side-car constitué d'une triangulation en tubes d'acier rectilignes boulonnés - 150 kg - 50 km/h.

Cet article n'aurait pas pu être écrit sans la très aimable collaboration du musée du Tour Automatique de Moutier qui nous a confié ses archives et que je remercie très vivement.

Musée du Tour Automatique, 121 rue Industrielle, 2740 Moutier (CH) - Tel 41 0 324 936 847


Vous aimez la moto et les belles et rares mécaniques ?
Moto-collection.org en retrace toute l'histoire
avec une étude exhaustive de près de 500 marques et 2000 modèles dans les fiches,
un blog pour des articles approfondis sur les réalisations les plus extraordinaires
et les grandes manifestations de motos anciennes,
des présentations des derniers livres parus en français sur notre passion,
et une liste des musées et des clubs les plus importants.

Bonne lecture et bonne route
François-Marie Dumas
info@moto-collection.org


www.moto-collection.org

Attention, moto-collection.org ne propose pas de motos à la vente, ni neuve ni d'occasion
et vous n'y souscrirez pas non plus d'assurance.
Nous dissèquons pour vous toutes les motos qui constituent la collection idéale.