De Dion Bouton - Tricycle
 Retour liste des marques


De Dion Bouton Tricycle motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
4304

Cylindrée : 400
Modèle : Tricycle
Production : 1895 - 1900
Catégorie : (R) Route 3 Roues
   
De Dion-Bouton
185 cm3 Tricycle - 1899
L'automobile du jeune homme et du célibataire


Au début de la moto fut le tricycle‑: les premiers pilotes, fortunés autant que téméraires, sur des balbutiantes "bicyclettes à moteur" ont bien du mal à maîtriser l'équilibre tout autant que la marche de leur Dalifol, Hildebrand & Wolfmüller et autres Werner. Les trois roues assurent la stabilité, un argument de taille‑!

En attendant la moto
Le plus connu de tous les tricycles est, sans conteste, le De Dion-Bouton, un succès‑international avec plus de 5 000 exemplaires construits et de très nombreuses copies. Ne citons que Aster, Automoto, Barré, Comiot et les grands que sont déjà Clément, Gladiator et Peugeot. Mais le succès du tricycle ne durera guère qu'une décennie, de 1895 à 1905. Pendant ce temps, la vraie motocyclette avait acquis une relative fiabilité tandis que le tricycle s'était muté en un monstrueux engin de compétition qui pouvait atteindre 120 km/h, en 1905, et dont la cylindrée dépassait parfois les quatre litres. Il fallait s'appeler Fossier, Osmont ou Rigal pour arriver à maîtriser une telle monture, aussi brutale qu'incertaine.

Le mécanicien et l'aristocrate
Notre tricycle – beaucoup plus pacifique - est né de l'association de Georges Bouton, le mécanicien, et du marquis Albert De Dion, un aristocrate féru de locomotion qui, après avoir été "vaporiste", se convertit au moteur à explosion et la firme fondée en décembre 1894 construit son premier tricycle à moteur à pétrole en 1895. Le succès du tricycle passé, la société, établie à Puteaux produira vélos et autos jusque vers 1925. Dans les années cinquante, De Dion-Bouton n'est plus que la sous-marque de Dilecta, vélos et cyclos : sic transit gloria.

Monocylindre vertical 4 t - 185 cm3 (58 x 70) en 1985 à 402 cm3 (80 x 80) en 1899 -
0,75 à 2,50 hp - Soupape d'admission automatique, soupape d'échappement commandée Allumage par brûleur et tube incandescent, puis par accumulateur, bobine, rupteur et bougie - Carburateur à léchage - Ni embrayage, ni changement de vitesse - Transmission aux roues arrière avec différentiel - Cadre tubulaire - Pas de suspension - 76 kg - Consommation 3 l/100 km - Gravit une côte de 5% sans l'aide des pédales - 30 à 35 km/h.

"Le tricycle De Dion est un outil extrêmement amusant. C'est l'automobile du jeune homme, du célibataire", disait une publicité de 1896.




 

Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.





© Tous droits réservés
François-Marie Dumas

Accueil - Motos NOUGIER - Motos insolites - Motos japonaises - Unusual Motorcycles - Scooters du Monde - Motos Passion - Motos GILLET - Liens - Contact

Moto Collection - François-Marie Dumas -www.moto-collection.org

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Mentions légales