Bianchi - VT Freccia d'Oro
 Retour liste des marques


Bianchi VT Freccia d'Oro motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : Carlo Perelli
9018

Cylindrée : 250
Modèle : VT Freccia d'Oro
Production : 1935 - 1951
Catégorie : (R) Route
   
Bianchi
VT 250 Freccia d'Oro - 1939
Inspirée par NSU, mais si italienne

Bianchi, l'un des pionniers italiens, est devenue l'une des marques les plus célèbres après ses innombrables victoires dans les années vingt avec ses 175, 350 puis 500 à double ACT.

Une grande gamme
Fin 1930 apparaît le premier maillon d'une nouvelle gamme de motos de série, avec une Freccia d'Oro 175 culbutée à simple ou double échappement et semi bloc-moteur. En 1932 est présentée une nouvelle 500 Freccia d'Azzurra de même concept avec, déjà, un changement de vitesses au pied. Cette 500 est remodelée en 1934 et, en 1935, naît la 250 Freccia d'Oro, qui remplace la 175 avec ses versions Normale et Sport à trois vitesses encore commandées par levier au réservoir. L'année suivante est offerte la suspension arrière sur les versions normale (EN) et Sport (ES pour Elastico Sport), qui a un moteur plus puissant et désormais quatre vitesses par sélecteur. Ces diverses versions de la 250 Freccia d'Oro n'évoluent que dans les détails jusqu'en 1940 où il s'y adjoint une version "economico Turismo", mais aussi, fi de la guerre, une remarquable 250 Super Sport émaillée bleu ciel et argent (les couleurs en course de Bianchi) avec une fourche avant à parallélogramme en tôle emboutie. Elle revendique 17 ch à 6 800 tr/mn, 128 kg et 130 km/h.

Redémarrage rapide
La production ne s'interrompt qu'en 1943 où l'usine milanaise est rasée par les bombardements, mais, bien que les nouvelles constructions ne soient totalement finies qu'en 1950, Bianchi redémarrera dès novembre 1946 avec une 125 deux temps à laquelle se rajoute rapidement la 250 Sport dont le moteur, en version trois vitesses, est aussi utilisé sur un triporteur. En 1949, la 250, totalement revue, dotée de soupapes encloses et d'une fourche télescopique, devient la Stelvio, qui restera en production jusqu'en 1951.

Monocylindre 4 t refroidi par air - 249 cm3 (63 x 80 mm) - Env. 11 ch/5 200 tr/min - Soupapes culbutées - Carbu Ø 20 mm - Carter humide et graissage sous pression - Allumage batterie/bobine - Éclairage par dynamo Bosch - Bloc moteur-boîte à 4 rapports par sélecteur à droite - Transmissions primaire et secondaire par chaînes - Cadre simple berceau interrompu - Suspensions av. à parallélogramme, ar. oscillante - Freins à tambour - Pneus 19" - 130 kg - 112 km/h.

La 250 Bianchi, ici dans sa version Sport à suspension arrière de 1939, vivra de 1935 à 1951.


Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.





© Tous droits réservés
François-Marie Dumas

Accueil - Motos NOUGIER - Motos insolites - Motos japonaises - Unusual Motorcycles - Scooters du Monde - Motos Passion - Motos GILLET - Liens - Contact

Moto Collection - François-Marie Dumas -www.moto-collection.org

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Mentions légales