Web Analytics

 Ardie - 200 RBK Feuerreiter
 Retour liste des marques


Ardie RBK Feuerreiter  motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
1712

Cylindrée : 200
Modèle : RBK Feuerreiter
Production : 1937 - 1937
Catégorie : (R) Route

Ardie
200 Feuerreiter 1937
Trop belle pour durer


L'émoi est à son comble dans le grand hall du Kaiserdam en ce début de 1936. Le Führer en personne vient en effet inaugurer le salon de Berlin. Il y reste trois heures et s'attarde devant chaque mécanique. Cette Allemagne en effervescence nargue les autres pays d'Europe en pleine crise. La production automobile, tombée à 42 000 unités en 1932, atteint alors 215 000 unités, et celle des motos est passée de 35 400 unités en 1932 à 268 000 en 1938. Les autoroutes se déroulent sur tout le pays qui chante, le bras levé, les louanges du véhicule populaire allemand.

Croissance à frontières fermées
Tout irait bien pour les constructeurs germaniques si les frontières ne leur étaient dorénavant fermées, faute de devises étrangères. Ardie, comme les autres marques, a dû se retourner vers des fournisseurs locaux et, après une dure reprise, porte sa production à 4 500 motos en 1935. La marque de Nuremberg, qui utilisait jusqu'alors des moteurs anglais Jap ou Rudge, se tourne à partir de 1934 vers les moteurs Bark de 200 à 600 cm3, fabriqués à Dresde dans les anciennes usines Kühne. La gamme 1936 s'enrichit de superbes 500 et 350 à moteurs Küchen tandis que la série des deux temps se développe de 100 à 250 cm3.

Pilote de feu
Disparu des circuits avec l'arrêt des importations des moteurs anglais, Ardie, faute de vrais moteurs de course allemands, s'investit dans les rallyes et le tout terrain dans le but avoué de séduire l'armée. Ainsi naît, en 1937, cette 200 cm3 qui passe pour une beaucoup plus grosse cylindrée. Revers de la médaille, cette Feuerreiter (pilote de feu) devait aussi être trop chère à construire et aura une bien courte carrière. Les 200 cm3 RZ et RBZ deux temps présentées en 1937 et suivies en 1938, par des 125 et 250, signeront l'arrêt de mort des petites Ardie quatre temps.

Moteur Bark monocylindre 4 temps refroidi par air à double échappement - 198 cm3 (57 x 78 mm) - 9 ch/5200 tr/min - Soupapes culbutées totalement enfermées - Carburateur Amal - Graissage sous pression - Boîte 4 rapports à main, sélecteur en option - Transmission primaire par chaîne duplex en bain d'huile, secondaire par chaîne - Cadre simple berceau tubulaire interrompu - Suspension av. à parallélogramme, fourche en tôle emboutie - Freins à tambour déportés - Roues de 19"- 130 kg - 

Cette 200 Ardie Feuerreiter quatre temps n'était pas un modèle d'armée, mais portait la couleur vert olive de la marque. Il s'y ajoute en 1937 la 200 RBZ deux temps ici en vignette.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.