Web Analytics

 Bianchi - 500 R compresseur
 Retour liste des marques


Bianchi R compresseur motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
819

Cylindrée : 500
Modèle : R compresseur
Production : 1938 - 1939
Catégorie : (R) Racing

Bianchi
500 GP à compresseur - 1939
Le prototype de motos de sport modernes


De 1925 à 1930, la firme fondée par Eduardo Bianchi en 1897 se distingua par diverses ­versions d'un remarquable monocylindre à deux ACT, la Freccia Celeste. Elle se fit aussi remarquer par un bicylindre en V mais c'est en 1939 que son génie mécanique atteint son‑apogée avec une quatre cylindres qui préfigurait toutes nos machines modernes.

L'ancêtre de toutes les 4 cylindres ­modernes
Comme la Freccia Celeste, la 500 de 1939 est un projet de l'ingénieur Baldi, une fabuleuse quatre cylindres en ligne face à la route, une disposition rarissime jusqu'alors, et alimentée par l'intermédiaire d'un compresseur. Elle était destinée à contrer les autres monstres de cette fin des années trente, une débauche des techniques les plus variées avec des multicylindres à compresseur qui développaient plus de 80 ch et dépassaient les 220 km/h : Gilera quatre cylindres en ligne, BMW bicylindre à plat, AJS V4 et Guzzi trois cylindres face à la route.

Une technique originale
La Bianchi se différencie de la Gilera Rondine par la disposition verticale de ses cylindres et son refroidissement par air. Par rapport à ses concurrentes, elle est aussi la seule dont les ACT sont entraînés par arbre, couples ­coniques et train de trois pignons : les autres modèles cités utilisaient une cascade de ­pignons, exception faite pour la Guzzi trois cylindres à deux ACT entraînés par chaîne. La Bianchi effectua des premiers essais prometteurs aux mains d'Alberto Ascari qui allait trouver plus tard la gloire en course automobile, mais le début des hostilités mit, trop tôt, un terme à son développement.


4 cylindres 4 temps face à la route refroidis par air - 493 cm3 (52 x 58 mm) - 2 ACT et 8 soupapes - Compresseur volumétrique à ­palette entraîné par engrenages - Lubrification à carter sec - Bloc moteur-boîte 4 rapports - Transmissions par chaînes - Cadre simple berceau dédoublé - Suspensions av. à parallélogramme en tôle emboutie, ar. coulissante - Freins à tambours centraux en alliage léger - Pneus
3,25 x 19".

Superbe pièce de mécanique, la Bianchi-4 fut l'un des chefs-d'œuvre de l'immédiat avant-guerre.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.