Web Analytics

 Bovy - 500 SS racing
 Retour liste des marques


Bovy SS racing motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
7513

Cylindrée : 500
Modèle : SS racing
Production : 1927 -
Catégorie : (R) Route

Bovy
500 SS Racing 1927
La qualité triomphe toujours…


Comme beaucoup d'ateliers de mécanique liégeois, la firme Bovy, fondée en 1888, était aussi une manufacture d'armes.

De la gâchette à la motocyclette
Cette nouvelle orientation est supportée par la participation d'Alfred Bovy à de nombreuses courses "vélocipédiques". Les premiers essais de motocycle remontent à 1900 avec un tandem à moteur et un tricycle à transmission par arbre. Peu à peu les motos Bovy prennent forme et l'une d'elles sera dans les rangs des estafettes motocyclistes liégeoises qui se couvriront de gloire lors de la Première Guerre.

Une gamme très hétérogène
La première moto de l'après-conflit est animée par un petit moteur Villiers deux temps de 100 cm3 mais bien vite, la gamme s'élargit à d'autres modèles deux et quatre temps. La firme de Wolverhampton déjà citée fournit les deux temps de 100, 175 et 250 cm3 tandis que JAP et Blackburne livrent des 350 et 500 cm3 quatre temps à soupapes latérales ou culbutées. Bovy utilise ensuite des moteurs suisses MAG vers 1929-1930. Les boîtes de vitesses utilisées étaient soit des Sturmey-Archer soit des Burman à deux puis trois rapports.

Quelle meilleure publicité que la course pour une petite marque
Sous la houlette du fils du constructeur qui court sous le pseudonyme de Mawet, Bovy va s'y investir pleinement et des pilotes de renom comme Goor et Demeuter (futurs champions d'Europe en 1934) rapporteront maintes victoires sur Bovy. La consécration viendra avec une deuxième place de Mawet à Spa-Balmoral en 1927 avec la 500 à moteur JAP puis une troisième place en 350 cm3 lors du Grand Prix de Belgique 1931, derrière la Norton de Guthrie et la Rudge de Nott.

Monocylindre JAP 4 temps refroidi par air - 491 cm3 (85,7 x 85 mm) - 18,8 ch/4 400 tr/min (à l'alcool : env. 25 ch et 145 km/h) - Graissage par huile perdue - Allumage magnéto - Boîte séparée Burman à 3 rapports commandés par levier au réservoir - Cadre simple berceau ouvert - Suspension av. à parallélogramme et à ressort central - Freins à tambour - Pneus 19" - 145 kg - 125 km/h. 

Les succès sportifs des versions culbutées comme cette superbe 500 SS Racing de 1927 firent beaucoup pour les ventes des modèles touristico-utilitaires de la marque.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.