Web Analytics

 Condor - 250 1 C 10 D SS
 Retour liste des marques


Condor 1 C 10 D SS motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
9717

Cylindrée : 250
Modèle : 1 C 10 D SS
Production : 1924 -
Catégorie : (R) Racing

Condor
250 cm3 MAG 1 C 10 SS - 1924
MAG passe aux soupapes culbutées

Ce n'est qu'après la Première Guerre que Condor n'utilisa plus que les moteurs MAG, alors au faîte de leur renommée dans toute l'Europe. Dans les années de l'immédiat après-guerre, Condor était très impliqué en compétition, tout d'abord en catégorie 250 cm3, puis en 350 et 500 cm3 et ses machines de course utilisaient les mêmes moteurs que Motosacoche (MAG). Condor se réservait en principe les courses jusqu'à 500 cm3, tandis que Motosacoche préférait les catégories supérieures où brillaient ses bicylindres.

Un demi V-twin
Le monocylindre type 1C10, apparu en 1919, était basé sur la moitié du 2 C10 V-twin dont on ait enlevé un des deux cylindres. Il débuta sa brillante carrière avec des soupapes opposées et, sur le même bas-moteur, Motosacoche développa cette version à soupapes culbutées, très ingénieusement conçue, où la même came, qui actionnait auparavant la soupape d'admission latérale, était utilisée pour commander la soupape culbutée par l'intermédiaire d'une tige et d'un culbuteur plus long que celui utilisé pour la soupape d'échappement. La version course (taux de compression plus élevé, soupapes de plus grand diamètre et un plus gros carburateur) frisait les 115 km/h et se rendit célèbre aux mains de Léon Divorne et Wuillemin. Lors d'un kilomètre lancé à Genève en 1923, une 250 Condor, aux mains de Jean (suivi par Divorne), atteignit 112,852 km/h.

Un simple berceau doublé
Condor essaya de nombreuses variations sur ses parties cycle, mais celle-ci, sans aucun doute la plus originale, se distingue par un cadre où non seulement le berceau avant (ouvert) est double, mais aussi les tubes supérieurs et ceux remontant sous la selle.

Monocylindre MAG 4 t refroidi par air - 248 cm3 (64 x 77 mm) - 12 ch/4 500 tr/min estimés - Soupapes culbutées - Allumage magnéto - Graissage à huile perdue - Boîte séparée Sturmey-Archer à 3 rapports commandés au réservoir - Transmission par chaîne - Cadre à double berceau intégral - Fourche av. à roue poussée - Freins av. à tambour, ar. à patin sur poulie-jante - 95 kg - 115 km/h.

Cette Condor 250 culbutée fut celle du fameux pilote de la marque, Léon Divorne.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.