Web Analytics

 Crocker - 500 Speedway
 Retour liste des marques


Crocker Speedway motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : Micou Montange & archives Paul d'Orléans
6411

Cylindrée : 500
Modèle : Speedway
Production : 1934 -
Catégorie : (R) Racing

Crocker
500 Speedway - 1934
Celui qui aurait pu vaincre les JAP


Avant de se lancer, en 1935, dans la construction d'un bicylindre en V qu'il veut être la moto la plus rapide du monde, le très brillant ingénieur Albert G. "Al" Crocker se passionne, en 1931, pour le speedway à l'européenne, une nouvelle discipline qui explose aux États-Unis.

L'explosion du speedway
Crocker, qui est, depuis 1928, l'un des plus gros concessionnaires Indian à Los Angeles et fabrique aussi des pièces pour la firme de Springfield, dispose de tout le matériel utile et se lance en 1931 dans la construction d'une moto de speedway. Les pistes fleurissent autour de sa ville de Los Angeles durant l'été, et Crocker a tous les terrains d'essais à sa porte. Il commence par dessiner un cadre et l'essaye avec un bicylindre en V à soupapes latérales emprunté à une Indian Scout 101. Il fait ensuite courir, en 1932, des 500 cm3 V twin culbutés construits sur la base, très modifiée, de la Scout. Ces Crocker remportent un grand nombre de course, en été, sur les pistes californiennes de Los Angeles, San Diego ou Santa Anna et, en hiver, à Mexico City. Crocker franchit un nouveau pas, fin 1933, avec un mono à soupapes latérales de sa conception avec lequel vont s'illustrer les plus célèbres pilotes dont Cordy et Jack Milne, plus tard champions en Europe.

Devant Rudge et Harley, mais derrière JAP
Ses 40 ch mettaient le Crocker à égalité avec les Rudge et il surpassait les Harley type CAC mais l'arrivée des JAP anglais annonçant plus de 42 ch rendait le combat inégal. Crocker dessine alors un nouveau moteur pour 1934, une superbe mécanique à soupapes culbutées, chambre de combustion en dôme et trois ressorts par soupape, qui aurait sans nul doute pu prétendre aux plus hautes victoires. Elle se doublera d'une version bicylindre en V, mais Crockert abandonnera le développement de ces deux modèles, fin 1934, pour se consacrer à son gros bicylindre routier.

Monocylindre 4 temps refroidi par air - 486,6 cm3 (82 x 92,8 mm) - Puissance maxi à 6 000 tr/min (à l'alcool) - Soupapes culbutées - Compression 14 à 1 - Allumage par magnéto Lucas - Carbu Amal double cuve - Pas de boîte, relais démultiplié à 8,75 : 1 - Transmissions primaire et secondaire par chaînes - Cadre simple berceau interrompu en tubes au chrome molybdène - Suspension av. télescopique - 106 kg.

Les rares et belles Crocker monocylindres de speedway ne furent construites qu'à une quarantaine d'exemplaires en 1934. Sur la photo en vignette, le pilote Samp Parriot pose aux côtés de la version monocylindre et, en arrière plan, la plus rare encore bicylindre testée par Crocker en 1932-33.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.