Web Analytics

 D - Rad - 500 R 11
 Retour liste des marques


D - Rad R 11 motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : D. Ganneau
5305

Cylindrée : 500
Modèle : R 11
Production : 1930 - 1932
Catégorie : (R) Route

D-Rad
500 R 11 - 1930
Les armes pacifiées


La Deutsche Industriewerke, basée dans le quartier berlinois de Spandau et initialement spécialisée dans les armes, lance sa marque de motos D-Rad en 1922, en reprenant l'éphémère firme Star. H.F. Günther a conçu sous ce label un bicylindre à plat de 393 cm3 à distribution semi-culbutée, que l'ingénieur Christiansen améliore chez D-Rad. Christiansen ne tarde pourtant pas à concevoir son propre 500 mono latéral à bloc moteur-boîte, qui remplace le flat-twin pour 1927.

Passation de pouvoir
Sa R/4 acquiert rapidement une réputation de belle fiabilité, sinon de performance : sa fourche à ressorts à lames grève ses qualités routières. Améliorées dès la fin 1926 par Martin Stolle (ex-BMW et Victoria), qui vient de succéder à Christiansen, on remarque d'abord les D-Rad dans des épreuves d'endurance, et notamment avec un raid Berlin-Le Caire. Stolle commence par développer la R/6 en 1927, la R/9 en 1928, puis lance sa propre R/10 culbutée à boîte séparée en 1929. Elle se signale par son carter sec, sa bielle montée sur roulements et son bloc moteur-boîte, qui ne sont pas encore courants à l'époque. La version R/11 à soupapes latérales en est dérivée en 1930, elle coûte 1 075 marks, contre 1 190 pour une R/10 qui s'illustre brillamment en compétition de vitesse mais s'avère trop coûteuse.

Des motos trop raffinées pour leur temps
La crise hélas fait rage, et la firme jette l'éponge fin 1932 lorsqu'elle est absorbée par NSU. La marque, sur la fin, avait dû se rabattre sur des productions moins évoluées, à moteur Bark 200 et 250 deux temps.

Monocylindre 4 t refroidi par air - 498 cm3 (82 x 94 mm) - 16 ch - Soupapes latérales - Lubrification par carter sec - Allumage par magnéto - Boîte 3 rapports - Transmission par chaîne - Cadre simple berceau tubulaire Suspension av. à parallélogramme - Freins av. et ar. à tambour - 145 kg - 100 km/h.

Entre la R/9 de 1929 et la R/11 de 1930, l'évolution technique est plus importante qu'il n'y paraît : la fourche à ressorts à lames a disparu, le cadre passe du double au simple berceau avec un réservoir en selle, le système de lubrification diffère et les ailettes du cylindre ne sont plus horizontales.




Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.