Web Analytics

 DKW - 250 bicylindre
 Retour liste des marques


DKW bicylindre motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : H. Krackowizer
6308

Cylindrée : 250
Modèle : bicylindre
Production : 1952 -
Catégorie : (R) Racing

DKW
250 bicylindre - 1952
La renaissance


Juste avant-guerre, DKW était le premier producteur mondial de motos. A la fin du conflit, les usines se retrouvent à l'Est et deviennent IFA-MZ tandis que DKW s'installe à Ingolstadt en Bavière. Les deux firmes ainsi créées reviennent vite à la course mais avec de bien faibles moyens surtout après l'interdiction sur la scène internationale des compresseurs en 1951.

Redémarrage
DKW redémarre avec une 125 dérivée de sa fameuse RT de tourisme d'avant-guerre puis se tourne, dès 1952, vers une 250 bicylindre également refroidie par air qui, dotée d'un cadre double berceau très léger, ne pèse que 85 kg. La première mouture avait une admission classique mais la seconde réutilise le distributeur par boisseau rotatif, apparu en 1938 sur les modèles ULD. Les succès commencent à arriver pour cette DKW 250 en 1952 et 53 mais les nouveaux bicylindres NSU sont imbattables. DKW délaisse alors la catégorie 250 pour se consacrer à sa tricylindre 350 cm3.

Vers la victoire
La victoire devant deux Guzzi d'usine, en 1952, du jeune pilote allemand Rudi Felgenheier sur le circuit de Solitude fait sensation mais il faut attendre 1953 pour que cette 250 remporte d'autres succès. Ils commencent avec une victoire d'August Hobl en ouverture du championnat à Dieburg, puis, sous la pluie, aux coupes de l'Eifel sur le Nürburgring où Hofman précède Wünsche. Sur le circuit de Solitude, Wünsche et Hobl terminent second et troisième derrière la NSU Rennmax de Daiker et Wünsche remporte le championnat allemand au Feldberg après une troisième place au TT de l'Île de Man derrière la Guzzi de Fergus Anderson et la NSU de Werner Haas.

Bicylindre 2 t refroidi par air - 250 cm3 - 29 ch/9 000 tr/min - Allumage batterie-bobine - Carburateur Amal et distributeur rotatif à boisseau - Boîte 4 rapports - Cadre double berceau - Suspensions av. télescopique, ar. oscillante à 2 combinés - Freins à tambours 85 kg - 180 km/h.

Il reste très peu de ces machines et celle restaurée par le spécialiste des motos allemandes de compétition, Hermann Herz, développe aujourd'hui 33 ch et atteint les 190 km/h.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.