Web Analytics

 DKW - 350 Trèfle
 Retour liste des marques


DKW Trèfle motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
9501

Cylindrée : 350
Modèle : Trèfle
Production : 1952 - 1953
Catégorie : (R) Racing

DKW
350 trois cylindres Grand Prix - 1952/1954
Un redémarrage étonnant


En 1951, la Fédération Internationale Motocycliste réintègre l'Allemagne, exclue depuis la guerre. Du coup, les DKW 250 et 350 SS et bien d'autres sont bannies, le compresseur n'étant plus autorisé par la FIM. Les usines allemandes, totalement investies dans cette technique, doivent repartir de zéro. DKW revient à la course, en 1951, avec une 250 bicylindre refroidie par air qui était plus lente que les NSU quatre temps privées à double ACT, mais cette infériorité ne dure pas. Le bicylindre devient compétitif au fil de la saison 1952 et DKW crée une révolution en présentant sa trois cylindres.

Une première mouture trop légère
La "Trèfle" de 1952 (ainsi nommée en raison de la disposition de ses cylindres?: deux extérieurs inclinés de 15° et un central horizontal), trop légèrement construite (95 kg), est fort rapide, mais son cadre casse, le moteur a une tendance fâcheuse à exploser et l'allumage supporte mal les 12 000 tr/min atteints. La magnéto Bosch (celle des BMW 328 six cylindres), entraînée par couple conique à la moitié du régime moteur, laisse la place à un allumage batterie/bobine, en 1953. Le cadre, renforcé, est construit en tubes plus gros, une fourche à roue poussée remplace la télescopique et les roulements du bras oscillant sont renforcés.

Abandonnée à l'aube de sa gloire
La Trèfle ne connut pas les succès mérités par sa remarquable technique. Siegfried Wünsche finit 3e au GP de Belgique 1954 et August Hobl est champion d'Allemagne en 1955 et 1956 en 350 cm3 et 3e au championnat du monde, les mêmes années, derrière les plus légères (118 kg) Guzzi de Lomas et Dale. Hobl donnera leur dernière victoire aux DKW sur le circuit de l'Avus, à Berlin en 1956, où il gagne à l'étonnante moyenne de 187,5 km/h.

Moteur tricylindre en trèfle à 75° - 2 temps refroidi par air - 349 cm3 (53 x 52,8 mm) - 38 à 40 ch à 12 000 tr/min - 3 carburateurs Dell'Orto Ø 28 mm (cuve unique pour les 2 carbus extérieurs) - Graissage par mélange - Allumage magnéto (1952) puis batterie (1953-1956) - Cadre double berceau - Suspensions av. télescopique (1952) ou à roue poussée (1954-1956), ar. oscillante à 2 combinés - Freins à tambour (hydrauliques en 1954) - Pneus 19" - 95 kg en 1952 à 145 en 1956 - 190 km/h sans carénage.

La DKW Trèfle de 1952 est le deux temps le plus avancé de son époque..




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.