Web Analytics

 DS Malterre - 250 M 13 Sport et M9
 Retour liste des marques


DS Malterre M 13 Sport et M9 motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
1612

Cylindrée : 250
Modèle : M 13 Sport et M9
Production : 1953 - 1956
Catégorie : (R) Route

DS Malterre
250 AMC M13 Sport 1956
La fin du renouveau


En 1953, la France est le plus grand producteur mondial de deux roues motorisés devant l'Allemagne, l'Italie et la Grande-Bretagne ! Elle produit 660 000 cyclomoteurs et 172 500 125 cm3 mais seulement 35 600 motos de plus de 125, ce qui la place en ce domaine nettement derrière l'Allemagne (221 000 plus de 125 cm3), l'Italie et l'Angleterre (environ 95 000 dans chaque pays). L'avenir semble rose et plusieurs marques françaises se lancent dans une montée en gamme.

Le plus beau moteur français de son temps
C'est le cas de DS Malterre, firme parisienne, fondée en 1925, qui produit des 125 et 175 à moteurs deux temps Ydral ou quatre temps AMC. Fort de brillants succès au Bol d'Or, remportés en 1950 et 51 en 175 cm3, et de deux titres de champion de France en 1950 et 52, DS Malterre prépare, avec les moteurs AMC, deux sensationnelles nouveautés pour le Bol d'Or 1953 : une 175 à double ACT et une 250 qui préfigure la série commercialisée de fin 1953 à 1956, où DS Malterre disparaît. Sportif en dépit de ses apparences ce beau moteur, dû aux Ateliers Mécaniques du Centre à Clermont-Ferrand, ne révélait son caractère qu'au-dessus de 4500 tr/min. Il séduisit de nombreuses marques dont AGF, Alcyon, Automoto, Guiller et Gima, mais il n'avait malheureusement pas la fiabilité des 125 et 150 cm3 de la marque et manquait de mise au point.

Une suspension arrière révolutionnaire
Outre son moteur 250 cm3, la DS Malterre présente une partie cycle fort intéressante apparue en course en 1953, et comportant une suspension arrière qui n'a pour désavantage que sa complexité et son prix. Elle offre une flexibilité variable, une tension de chaîne constante et 14 cm de débattement, alors que les suspensions coulissantes n'en procurent que 5 à 6 et les oscillantes 10 au maximum.

Moteur AMC 4 temps refroidi par air - 250 cm3 (68 x 68,5 mm) - 15,5 ch/6 000 tr/min - Compression 7,2 - Simple ACT entraîné par chaîne - Carburateur Amac - Carter humide - Boîte 4 rapports par sélecteur + levier de rappel manuel - Cadre double berceau - Suspensions av. télescopique, ar. oscillo-coulissante à progressivité variable (débattement 14 cm) - Roues de 18" - Moyeux freins Collignon Ø 150 mm - Réservoir 18 l - 130 kg - 115 km/h.

La DS Malterre 250 M13 de 1956 devant une 125 M7, elle aussi motorisée par AMC comme sa soeur jumelle, la 175 M9.

En savoir plus

Sur le blog Moto-collection.org
cliquez ici

Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.