Web Analytics

 Derbi - 53 SRS
 Retour liste des marques


Derbi SRS motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : B. Salvat
7409

Cylindrée : 53
Modèle : SRS
Production : 1950 - 1953
Catégorie : (R) Route

Derbi
50 SRS - 1950
Débuts d'une grande marque


DERBI signifie "Derivados de bicicletas”, dérivés de bicyclettes mais la première moto, ou plutôt le premier vélomoteur, construit par la fabrique DERBI ne portait pourtant pas ce nom.

Du vélo au vélomoteur
C'est en 1922 que Simeon Rabasa Singla fonde à Mollet del Valles un atelier pour l'assemblage de cycles. La région étant spécialisée dans cette activité, Simeon Rabasa se fournit d'abord en cadres à '’extérieur avant de les fabriquer lui-même. Son entreprise devient "Bicicletas Rabasa". En 1944, la réputation de ses produits est déjà telle qu'il est contacté par l'un des premiers constructeurs espagnols de motos pour lui fournir, en sous-traitance, des cadres, puis, à partir de 1948, des fourches télescopiques et autres éléments de parties cycles. La montée commerciale de la moto est alors rapide en Espagne : en un an, l'on est passé de deux cons-tructeurs à sept et Simeon Rabasa devient le huitième, en 1950, avec le vélomoteur SRS qui porte ses initiales et non pas le sigle DERBI.

Suspension intégrale en 1950
Spécialisé dans les éléments de partie cycle, DERBI signe un cadre très moderne pour l'époque, à suspension intégrale, télescopique à l'avant et coulissante à l'arrière, qui gomme de son mieux la piètre qualité des routes. Le bloc-moteur est un 48 cm3 IRESA qui jouit alors en Espagne de la meilleure des réputations ; ses 35 km/h sont certes modestes, mais la boîte à deux vitesses permet d'escalader toutes les côtes. Le succès commercial du SRS sera donc réel. En 1951, la cylindrée est portée à 53 cm3, la vitesse à 48 km/h, la suspension arrière devient oscillante. Cette seconde version du SRS sera construite jusqu’en 1953.

Moteur IRESA monocylindre 2 t refroidi par air - 48 puis 53 cm3 - 1,5 ch/4 500 tr/min - Cylindre fonte, culasse alu - Compression 5,5 à 1 - Graissage par mélange - Allumage par volant magnétique - Transmission primaire à engrenages, secondaire à chaîne unique - Embrayage monodisque ferrodo - Bloc moteur-boîte 2 rapports commandée au réservoir - Suspensions av. télescopique, ar. coulissante - 44 kg - 35 puis 48 km/h.

Le SRS répondait en 1950 à toutes les attentes de la clientèle espagnole : économie (1,5 l/100 km), confort (suspension intégrale) et fiabilité (cadre et moteur IRESA).




Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.