Web Analytics

 Evans - 90 Power Cycle type 20
 Retour liste des marques


Evans Power Cycle type 20 motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : moto-collection.org
9806

Cylindrée : 90
Modèle : Power Cycle type 20
Production : 1919 - 1924
Catégorie : R (Cyclomoteur, U bone, BMA)

Evans 1921
Power Cycle 90 cm3 type 20 
Petite image de l'Amérique

Les motos Evans, des deux temps de 119 cm3 construites aux États-Unis par Evans Cyclemotor Corp à Rochester dans l'état de New York ont été largement importées en Europe : en France par Geo Dupuy Motorcycles à Paris qui distribuait également les Ner-a-Car, en Belgique dès 1919 par Henri Tasté à Liège puis à Verviers, en Italie par Longoni et en Allemagne par Stock qui en reprend la fabrication sous licence en 1924. 

Publicitée
Très promue par de nombreuses pages publicitaires, l'Evans s'y proclamait "en 1921 "La motocyclette la plus légère et la plus solide du monde", rien de moins. Le modèle, amélioré en 1922,  passe à 1,5 HP et se dote d'un carburateur commandé, d'une fourche "élastique" et d'un porte-bagages. Après la disparition aux États-Unis d'Evans Cyclemotor Corp en 1924, G.D, alias Geo Dupuy réalise des "Evans replicas" à parties cycles et habillages similaires à l'original, mais animées par des moteurs français Duten de 175 cm3. En 1925 GD déclarait avoir vendu 7000 Evans, une quantité alors énorme d'autant plus que ce gros vélo à moteur valait alors 1850 F face à des 125 et 175 cm3 souvent plus modernes comme  la Favor 2 HP à 2100 F, ou la Peugeot Cyclo-Moto 110 cm3 à 2125 F. 

Et même en course
Toutes les grandes épreuves d'endurance avaient alors une catégorie réservée aux vélomoteurs et les Evans vendues en France se font remarquer dans la très difficile épreuve du Paris-Nice couru en 1922 et 23 dans des conditions exécrables sous la pluie, la grêle et la neige. On les voit aussi au Bol d'Or de 1923. Sur les 48 engagés en 100/125 cm3 à ce deuxième Bol d'Or, 18 sont à l'arrivée ce qui est déjà une performance avec, à l'époque, un seul pilote pour les 24 heures de la course. Les Evans ne furent cependant pas classées n'ayant pas réalisé la moyenne minimale de 38 km/h imposée.

Moteur 2 temps à 3 lumières refroidi par air - 89 cm3 (50,8 x 43,7 mm) - 1,5 ch à 3000 tr/min (Kit de transformation en 2 ch) - Allumage par magnéto Berling – Carburateur Evans automatique puis commandé en 1922 - Lubrification par mélange 8 % - Transmissions par chaîne et courroie - Moyeu arrière fixe puis à 2 vitesses et point mort - Pneus 700 x 40 (26 x 300) – Fourche "élastique" à partir de 1922 - 32 kg – 48 km/h - 3,5 l/100 km

Vue d'époque de l'Evans présentée au salon de Paris en 1921. Vous y noterez l'éclairage électrique. 




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.