Web Analytics

 FN - 750 M 50 4-cylindres
 Retour liste des marques


FN M 50 4-cylindres motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : D. Ganneau
4620

Cylindrée : 750
Modèle : M 50 4-cylindres
Production : 1923 - 1926
Catégorie : (R) Route

FN
750 M 50 - 1923
L'ultime sursaut


La carrière de la FN quatre cylindres, depuis la fin de la guerre, est très effacée. Non seulement la 750 T est techniquement obsolète, mais elle coûte fort cher à fabriquer, ce que ni la conjoncture du moment ni les banquiers repreneurs de la Fabrique Nationale (les précédents actionnaires étaient allemands) ne peuvent tolèrer. La M 50, qui naît à la fin de l'été 1923, entend corriger le tir.

Coupure de crédits
Sa partie cycle n'est pas d'un modernisme échevelé mais elle est au moins au goût du jour, et l'on a tenté de limiter les coûts sur le plan technique. C'est ainsi que la transmission par arbre a été remplacée par une chaîne, le moteur lui-même étant inchangé avec son admission en tête et son échappement latéral. La M 50 n'en coûte pas moins
6 000 francs de l'époque, soit le double d'une bonne moyenne cylindrée française. Elle se veut machine de grand tourisme plus que sportive performante, et ses gros pneus ballon (en option) jouent la carte du confort. Malheureusement pour elle, sa sœur, la 350 M 60 monocylindre, née en même temps qu'elle, se révèle immédiatement plus légère, beaucoup plus économique et presque aussi performante.

Rude concurrence interne
Malgré de belles performances dans les épreuves de résistance (Copenhague-Breslau-Copenhague, Liège-Clervaux-Liège), les ventes de la M 50 demeurent faibles. La sortie de la 500 M 67, fin 1925, sonne le glas pour la M 50, dont la production est stoppée fin 1926 après que 1 200 exemplaires en aient été construits. La dynastie des FN quatre cylindres aura duré 22 ans, et leur architecture sera reprise vers 1930 par la plupart des "nouveaux" quatre cylindres… mais pas chez FN.

4 cylindres 4 t en ligne longitudinal refroidis par air - 748 cm3 (52 x 88 mm) - Distribution semi-culbutée - Lubrification sous pression - Allumage par magnéto - Boîte à 3 rapports - Transmission par chaîne - Cadre double berceau tubulaire - Suspension av. à parallélogramme - Freins av. et ar. à patins Pneus 715/115 - Env. 160 kg - 90 km/h.

La M 50 est la dernière quatre cylindres de la fameuse firme liégeoise. Les monocylindres, beaucoup moins chers, étaient depuis un moment tout aussi performants.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.