Web Analytics

 Galbusera - 250 Speedway
 Retour liste des marques


Galbusera Speedway motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Arsène Jolivet
4502

Cylindrée : 250
Modèle : Speedway
Production : 1934 - 1934
Catégorie : (R) Racing

Galbusera
250 Rudge Speedway - 1934
Une carrière sur la cendrée


C'est en 1934 que Plinio Galbusera se lance dans la construction de machines équipées de mécaniques britanniques. Les moteurs proviennent de chez Sturmey-Archer et surtout Rudge (dont la firme Miller est l'efficace représentant en Italie), les boîtes sont des Burman ou Sturmey, l'ensemble est conçu et souvent piloté en course par Adolfo Marmara.

Repli forcé sur la rentabilité
La production de Galbusera sera toujours assez réduite, et se composera, entre autres, juste avant la guerre de 350 et 500 latérales à moteur MM. Elle se réduira, en 1940, à quelques tricycles utilitaires animés par des mécaniques rustiques, gros monocylindres ou petit quatre cylindres d'origine automobile, puis, jusqu'en 1955, à de petites cylindrées à moteur Sachs. Tous ces engins rustiques illustrent mal cependant la passion qui habitait Plinio Galbusera et l'amena à dilapider le peu d'argent que lui rapportait la production de motos.

Les éléphants blancs
L'histoire retiendra surtout de Galbusera les mythiques 250 V4 et 500 V8 présentées au salon de Milan 1938. Ces deux machines, qui n'ont pas survécu, disposaient de moteurs deux temps à compresseur et à vilebrequin longitudinal. Sur la 500, la boîte de vitesses était logée transversalement entre ce que l'on pourrait appeler le V4 avant et le V4 arrière, entraînée par couples côniques à partir de ces moteurs qui tournaient en sens inverse. Cette mécanique originale avait été conçue par un Égyptien du nom de Marama Toyo, installé à Trieste, et qui trouvera la mort après la guerre dans une course de speedway.

Monocylindre Rudge 4 temps refroidi par air - 249 cm3 (62,5 x 81 mm) - Distribution culbutée à
 4 soupapes radiales - Lubrification sous pression - Allumage par magnéto - Boîte 4 rapports - Transmissions primaire et secondaire par chaînes - Cadre simple berceau tubulaire - Suspension av. télescopique - Pas de freins - Pneus av.
3,00 x 21", ar. 3,00 x 19" - Env. 100 kg.

Voulues nobles, les premières Galbusera adoptaient l'un des moteurs les plus prestigieux de l'époque, le Rudge à soupapes radiales, que ce soit pour la course sur bitume ou sur cendrée.




Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.