Web Analytics

 Garelli - 350 Grand Prix
 Retour liste des marques


Garelli Grand Prix motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
1120

Cylindrée : 350
Modèle : Grand Prix
Production : 1923 - 1926
Catégorie : (R) Racing

Garelli
350 Grand Prix - 1924
Des records aux courses sur route


«Aujourd'hui, 10 janvier 1914, j'ai vu arriver au Mont Cenis l'ingénieur Garelli sur une motocyclette Garelli.» Cette attestation, signée du capitaine C. Montra, figure en tête du livre d'or de Garelli qui débutera industriellement à Milan en 1919 et s'affirmera comme le plus brillant représentant italien du deux temps.

Quatorze ans de gloire
Jusqu'en 1926, toute la production de la marque repose sur un brevet, pris en 1912 par Adalberto Garelli, concernant un moteur deux temps à deux pistons et chambre de combustion unique : dispositif analogue à celui utilisé par Puch. La première moto de ce type est une 350 en 1913, qui atteint
80 km/h et remporte les 865 km du raid Nord-Sud de Milan à Naples à 38 km/h de moyenne, à neuf minutes seulement devant une 500 Sunbeam. En 1922, trois Garelli finissent en tête du Grand Prix de Strasbourg. Victoire encore au GP de Monza à 101 km/h de moyenne et cette même moto sert aux premiers records. Elle n'a toujours pas de carénage mais s'est offert une fourche avant à parallélogramme. Vedette des courses italiennes en 1923, la Garelli est pilotée par les plus grands noms dont Nuvolari et Varzi, tous les deux plus tard célèbres en automobile.

La fièvre des records
A Monza, en 1923, Garelli s'octroie soixante-seize records du monde. Puis il annonce, en 1924, que certaines marques se déclarant gagnantes dans des catégories inexistantes, ilarrêtait la course. Garelli reviendra cependant en 1926 sur l'autodrome de Monza pour un feu d'artifice final avec une version à deux pots de détente qui développe 20 ch à
4 500 tr/mn et bat 138 records mondiaux dont celui des 400 km couverts à plus de 132 km/h de moyenne. Un ultime modèle de 1927 aura même un compresseur.


Moteur 2 t à double piston et chambre de combustion unique - 348 cm3 (52 x 82 mm) 18 ch/4 500 tr/min - 1 carburateur et double échappement - Graissage séparé (17%) - Boîte 3 rapports au pied - Cadre simple berceau - Fourche av. parallélogramme - Freins à tambour - 100 km - Plus de 130 km/h.

Cette version 1924 servait indifféremment aux courses sur route, sur circuit et aux records. Avec quelques modifications de détail comme la large frette de refroidissement sur la culasse


Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.