Web Analytics

 Garelli - 250 Grand Prix
 Retour liste des marques


Garelli Grand Prix motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : C. Perelli
9401

Cylindrée : 250
Modèle : Grand Prix
Production : 1986 -
Catégorie : (R) Racing

Garelli

250 Grand Prix - 1986

Victime du succès de la 125


L'ingénieur allemand Jorg Möller, déjà responsable de la suprématie des 125 Morbidelli,  réalisa pour Minarelli une 125 assez conventionnelle, proche de la Morbidelli, mais encore plus performante, qui devient championne du monde avec Angel Nieto dès sa première saison, en 1979. Elle va être rebaptisée Garelli, en 1982, lorsque Minarelli décide de ne plus se consacrer qu'à la fourniture de moteurs et elle mènera encore six fois ses pilotes au titre suprême sous cette bannière, faisant preuve ainsi d'une longévité exceptionnelle.


Suite logique

Développée par le Hollandais Jan Thiel, la 250 Garelli effectue une carrière discrète, dans l'ombre des 125, qui portent le flambeau de la marque. Jan Thiel avoue lui-même qu'il eut bien aimé se consacrer plus à son développement, mais que la direction de l'usine préférait qu'il donne la priorité aux deux 125 qui continuaient de gagner en dépit de leur grand âge. La 250, aux mains de Maurizio Vitali, connaîtra ses plus belles places en 1986, au GP de France où elle finit 8e, puis au GP

de Suède, où elle se place 4e derrière une Yamaha et deux Honda. L'année suivante, avec le même pilote, son meilleur résultat sera une huitième place au GP de Suède.


Remplacée… par des ice creams !

Cette superbe moto offrait pourtant une technique des plus intéressantes avec son cadre monocoque en aluminium. La suspension arrière faisait appel à un amortisseur vertical commandé par biellettes. La mécanique, très compacte, était un bicylindre en V à 75° à un seul vilebrequin et alimenté par deux distributeur rotatifs. Agrati Garelli, alors en difficulté, se désintéresse de la compétition. En 1991, Daniele Agrati liquidera la société et ira créer une usine à Tia Cuana, au Mexique, pour fabriquer… des glaces.


Bicylindre en V à 75° 2 t refroidi par eau - 250 cm3 (56 x 50,7 mm) - 70 ch/12 000 tr/min - Distribution par disques rotatifs et 2 carbus Ø 36 mm - Cadre monocoque en tôle d'aluminium, partie arrière boulonnée - Suspen-sions av. télescopique inversée, ar. oscillante monoamortisseur actionné par biellettes - Pneus de 16" - Empattement 1 310 mm - 102 kg - 250 km/h.


Écrasée par la 125, puis victime des ennuis financiers de la marque, la 250 Garelli ne pourra pas exploiter pleinement son potentiel.



Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.