Web Analytics

 Gillet Herstal - 250 Superconfort
 Retour liste des marques


Gillet Herstal Superconfort motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : Y. Campion
5911

Cylindrée : 250
Modèle : Superconfort
Production : 1947 - 1954
Catégorie : (R) Route

Gillet-Herstal
250 Superconfort - 1947
Une utilitaire haut de gamme


Lors du deuxième conflit mondial, contrairement à la FN, les Ateliers Gillet et la Saroléa ne furent point dépossédés de leur outillage. Par contre, ils se virent contraints de fournir l’occupant et donc de continuer la production de motocyclettes pendant cinq ans. Cependant, les deux firmes herstaliennes choisirent le forcing et le sabotage, s’entêtant à produire le moins possible, si ce n’est en production dite civile (motos de moins de 150 cm3 ou vélos) ou en sabotant la production destinée aux milices teutones (amincissement de pièces aux fins d’obtenir une rupture au bout de 4 000 km, du côté de l’URSS par exemple, ou usinage des logements de roulement aux cotes anglaises afin d’être rapidement en rupture de stock...).

A la barbe de l'envahisseur
Toutefois, les bureaux techniques ne fermèrent point, et, à la barbe de l’envahisseur, préparèrent le renouveau d’après la victoire qui ne devait tarder. Certains des projets n’aboutirent pas comme les prototypes bicylindres 350 cm3 et 500 deux temps. Par contre, les modèles Superconfort apparurent dès fin 1947, tant en version deux que quatre temps, quart de litre.

Modernité
Reprenant les dispositifs de la célèbre Tour du Monde, le nouveau modèle deux temps était muni d’un distributeur rotatif, situé cette fois derrière le cylindre. Fourche télescopique réglable en chasse et en débattement, suspension arrière semi-oscillante, élégance et robustesse furent les points forts de cette moto. Maniables, légères et surtout increvables, celles-ci se vendirent fort bien. Le réglage du distributeur était tel que la vitesse s’en trouvait limitée, mais point la longévité. Les modèles engagés en endurance utilisaient d’autres réglages de distribution pour seule modification.

Bloc-moteur Gillet 2 temps à distributeur rotatif - 250 cm3 (alésage x course: 65 x 72 mm) - 9 ch/4 000 tr/min - Boîte 4 rapports toujours en prise - Allumage par batterie/bobine de marque Lucas jusque 1949 et Bosch ensuite - Carburateur Amal - Suspensions avant et arrière télescopiques - Vitesse 95 km/h.

Préparée en secret durant la guerre, la Superconfort allait être le premier modèle de la reprise après-guerre.



A découvrir dans le livre «Motos Gillet» écrit et publié par Yves Campion  disponible sur ce site.


En savoir plus

Pour en savoir plus sur les motos belges GILLET
cliquez ici
Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur
info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.