Web Analytics

 Guiller - 125 Corsaire AMC Isard
 Retour liste des marques


Guiller Corsaire AMC Isard motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
7616

Cylindrée : 125
Modèle : Corsaire AMC Isard
Production : 1956 - 1957
Catégorie : (R) Route

René Guiller
Corsaire 125 AMC Isard - 1956
Un moteur avant tout


Les frères Guiller qui ont fondé leur marque en 1949 se fâchent en juin 1954. Il y aura jusqu'à leur cessation d'activité en 1957 deux labels Guiller S.A. et René Guiller, responsable de ces Corsaire.
Le plus intéressant de ce 125 cm3 "Corsaire" de 1956 n'est pas le vélomoteur lui-même, une production assez banale du constructeur de Fontenay-le-Comte en Vendée, mais bien le moteur : l'Isard dû aux Ateliers Mécaniques du Centre à Clermont-Ferrand (AMC), spécialisés dans… la machine-outil.

Mustang, Isard, Elan
Dès 1942, AMC se lance aussi dans la production de moteurs adaptables. Ce seront des 108, 125, 150, 175 et 250 cm3, des quatre temps bloc-moteur à soupapes en tête, à trois ou quatre vitesses. Mais en 1955, AMC présente un groupe entièrement différent. C'est le Mustang, un 98 cm3, deux temps à cylindre horizontal, d'un coût de réalisation sensiblement inférieur, ce qui n'empêche pas ce petit bloc d'être performant. Le 30 mars 1955, monté dans une partie cycle dépouillée d'un Sulky-Sporting de RSI, il rafle cinq records du monde à Montlhéry, comme celui des 24 heures à 80,66 km/h de moyenne. Pour 1956, le Mustang est devenu l'Isard, un 125 cm3 obtenu en modifiant les cotes de l'alésage et de la course (50 x 50 puis 54 x 54 mm). Son montage le plus connu sera sur le Taon, le très original et futuriste vélomoteur de Derny. Avec boîte à quatre rapports au lieu de trois, l'Isard devient Elan.

Les trois Corsaires
Pour la saison 1956, René Guiller a conçu trois versions du Corsaire : le "standard" RG 130 à arrière rigide, le "luxe" RG 133 à suspension arrière coulissante, le "Sport" avec suspension arrière oscillante, habillages latéraux et selle biplace. Monté en porte-à-faux, le moteur est relié au tube vertical du cadre par une sorte de fourche enserrant le carburateur. Mais ces "Corsaires" ne rencontreront que le calme plat !

Bloc-moteur monocylindre AMC Isard horizontal 2 t refroidi par air - 124 cm3 - (54 x 54 mm) - 6,5 ch/4 500 tr/min - Lubrification par mélange - Allumage par volant magnétique Safi-Copréma – Boîte - 3 rapports commandées par poignée tournante au guidon et transmission monocâble à billes et lames CBA - Transmission par chaînes - Démarrage par kick - Cadre tubulaire monopoutre (moteur en porte-à-faux) Suspensions av. télescopique, ar. coulissante - Pneus de 600 x 65 - 75 kg - 70 km/h.

C'est toute la gamme des René Guiller Corsaire qui apparaît sur ce photo-montage au centre la Sport; bicolore et à selle biplace, en haut à gauche la RG 130 Standard sans suspension arrière ; en dessous la RG 133 à suspension arrière coulissante et en bas à droite un essai de l'usine non commercialisé sur base de la Sport avec un mini carénage tête de fourche et une selle blanche.  




Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.