Web Analytics

 MBA Morbidelli - 125 cadre coque
 Retour liste des marques


MBA Morbidelli cadre coque motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie. Dumas
4820

Cylindrée : 125
Modèle : cadre coque
Production : 1978 - 1978
Catégorie : (R) Racing

MBA-Morbidelli
125 GP compétition - client / Patrick Plisson - 1978
L'arme indispensable des pilotes privés


A la fin des années soixante-dix, les pilotes privés qui couraient en 125 cm3 et visaient les places d'honneur, se devaient d'être équipés d'un MBA-Morbidelli.

Giancarlo, le passionné
Cette marque, aujourd'hui disparue, était née de la volonté d'un passionné, comme il en existe beaucoup en Italie, Giancarlo Morbidelli. Né en 1938 à Pesaro, il paraît naturellement destiné à cette industrie locale qui fait la renommée de la ville : le bois. Petit-fils et fils d'ébéniste, le jeune Giancarlo est pourtant attiré très tôt par la mécanique. Après avoir construit ses propres machines à bois, il se lance dans la construction d'une première moto de course, en 1968. Elle reprend les conceptions générales du 50 Benelli et sa puissance, alors, n'a rien de très exceptionnel. Mais qu'importe: Giancarlo s'amuse et entend bien, dans les plus brefs délais, voir ses machines gagner des courses.

Champion du Monde
Le premier titre de champion du monde est obtenu en 1975, dans la catégorie de prédilection des Morbidelli : les 125 cm3. Le dessin du fabuleux twin deux temps, à refroidissement liquide et distributeurs rotatifs, est dû à Jorg Möller, qui a déjà fait triompher les Kreidler sur tous les circuits du monde. Pour satisfaire les demandes de plus en plus nombreuses, Giancarlo Morbidelli va passer, en 1976, un accord avec Benelli qui va produire, à l'usage des pilotes privés, des répliques très exactes de la machine championne du monde. En quelques mois, ces MBA (Morbidelli-Benelli-Armi) vont constituer l'essentiel du parc coureurs en 125, même si ces machines coûtaient plus cher à l'achat et à l'entretien qu'une Yamaha 350!

2 cylindres en ligne 2 t refroidi par eau - 123 cm3 (44 x 41 mm) - 40 ch/14 500 tr/min - 2 carburateurs Mikuni Ø 28 mm - Admission par distributeurs rotatifs - Embrayage à sec - Boîte 6 rapports - Transmission par chaîne - Cadre monocoque en inox 18/8, moteur suspendu - Suspensions av. télescopique Marzocchi Ø 30 mm, ar. oscillante à 2 amortisseurs Koni - Roues Campagnolo Ø 18"- 3 freins à disque Brembo - 80 kg.

Le Français Patrick Plisson, "La Fraise" pour les intimes, finit onzième au championnat du monde 1978 au guidon de ce MBA-Morbidelli (Ne vous laissez pas abuser par l'autocollant Yamaha sur le carénage !), et obtint une belle quatrième place en Hollande.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.