Web Analytics

 MV Agusta - 125 GP Disco rotante
 Retour liste des marques


MV Agusta GP Disco rotante motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
9312

Cylindrée : 125
Modèle : GP Disco rotante
Production : 1964 - 1965
Catégorie : (R) Racing

MV Agusta
125 "Disco rotante" - 1965
Un laboratoire roulant dû à Francesco Villa


MV Agusta, maître incontesté du quatre temps, a quitté officiellement la catégorie 125 cm3 en Grand Prix après son dernier titre remporté en 1960, où les machines de C. Ubbiali, suivi de celle de G. Hocking, devancent une MZ. Honda mis à part, les 125 allaient désormais être le domaine exclusif des deux temps, mais peut-être MV Agusta pensait-il revenir un jour en piste lorsqu'il fait étudier en 1964 et 65 par Francesco Villa, en 1965, cette étonnante 125 cm3 de compétition, qui réunit bon nombre des solutions techniques en usage sur les moteurs d'aujourd'hui. Mécanicien reconnu Francesco Villa  réalise la même année le 125 Mondial "Bécassine" qui est une copie conforme de la MV. Sur le même schema in réalisera en 1967 une 125 mono et une 250 bicylindre  pour  Montesa. 

Des techniques exceptionnelles
Le bloc-moteur horizontal est alimenté par un distributeur rotatif et gavé par un énorme carburateur Dell'Orto SSI de 29 mm. Le cylindre est en aluminium chromé dur et, c'est encore plus rare, le piston est dépourvu de tout segment. Une pompe mécanique à piston assure le graissage séparé par injection d'huile dans la pipe d'admission et directement au niveau du vilebrequin. Le refroidissement du cylindre est liquide alors que la culasse, largement ailettée, reste refroidie par air.

Un frein à disque mécanique
La partie cycle, beaucoup plus classique avec son cadre double berceau, reprend le dessin du fameux Featherbed de Norton, les deux tubes supérieurs enserrant ceux des berceaux inférieurs qui viennent rejoindre le haut de la colonne de direction. MV Agusta teste aussi, sur ce laboratoire roulant, le frein à disque à commande mécanique Campagnolo, qui sera adopté, deux ans plus tard, en série sur la 600 quatre cylindres de tourisme. La 125 deux temps effectua quelques séances d'essais, en 1965, mais ne fut, finalement, jamais retenue pour la course.

Monocylindre horizontal 2 t - Refroidissement mixte par eau et air - 124,5 cm3 (54,2 x 54 mm) - 22 ch/12 000 tr/min - Distribution par disque rotatif - Carburateur Ø 29 mm - Allumage batterie/bobine - Graissage séparé par pompe à piston - Embrayage multidisque à sec - Boîte 7 rapports - Transmission par chaîne - Cadre double berceau - Suspensions av. télescopique, ar. oscillante à 2 combinés - Freins av. simple disque Campagnolo à commande mécanique, ar. à tambour - Pneus 2,25 x 18" - 69 kg
.
Bien que ne participant plus officiellement à la catégorie des 125 cm3, MV Agusta continuait de tester des solutions d'avant-garde.




Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.