Web Analytics

 Mitsubishi - 150 Silver Pigeon C 240
 Retour liste des marques


Mitsubishi Silver Pigeon C 240 motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
5503

Cylindrée : 150
Modèle : Silver Pigeon C 240
Production : 1964 - 1965
Catégorie : (R) Scooter

Mitsubishi
150 Silver Pigeon C 240 - 1964
Qui veut la peau du Rabbit ?


Le Japon ne reste pas étranger à la vogue du scooter après la guerre, et comme chez Piaggio, cet engouement est le fait de grands industriels venus de l'aéronautique : Mitsubishi à qui l'on doit le fameux Zero des kamikazes, et Fuji. Dès 1946, l'un et l'autre présentent des patinettes à moteur rudimentaires (roues de 5 pouces, pas de suspensions) très inspirées des scooter que les Américains produisent depuis le milieu des années trente.  Leurs moteurs sont des monocylindres quatre temps à soupapes latérales et ils ont déjà un variateur de transmission à courroie comme sur tous les scooters d'aujourd'hui. Deux ans plus tard, Mitsubishi commercialise ses Silver Pigeon C11 et C12, des quatre temps à soupapes latérales de 112 cm3. 

Tâtonnements du style
Rapidement, le Pigeon gagne une suspension avant, passe aux roues de 8 pouces, et sa gamme s'étoffe. Le 125 C83 culbuté de 1958 apparaît comme un scooter au goût très occidental, puis le 210 C111 de 1960 se met à flirter avec la lourde école allemande, au moment même où le Rabbit suit plutôt une cure de grandes roues "à l'italienne". Le style du Pigeon s'affirme enfin en 1963 sur le 125 C135, pour lequel Mitsubishi abandonne le quatre temps au profit d'un monocylindre deux temps. On pourrait le qualifier d'Américain tant ses joncs latéraux rappellent les ailerons des grandes berlines de Detroit. 

Croissance fatale
Le Pigeon a trouvé son style, nerveux, mais un peu chargé, il va désormais s'y tenir tout comme son concurrent le Rabbit fabriqué par Fuji. La tendance culmine avec ce C240, un twin deux temps de haut de gamme (160 000 yens), plus cher qu'une 125 Honda supersport. Il ne sera pourtant produit qu'un an. Le scooter est passé de mode, et il n'en existera plus un seul sur le marché japonais en 1969.

Bicylindre 2 temps refroidi par air - 143 cm3 - 9,2 ch/7 500 tr/min - Embrayage automatique centrifuge - Boîte 3 rapports par poignée tournante - Allumage par volant magnétique - Cadre à poutre tubulaire - Suspensions av. type Earles et ar. bloc moteur-transmission oscillant monobras intégrant a transmission secondaire par chaîne  - Freins av. et ar. à tambour - Pneus 3,50 x 10" - 143 kg - 98 km/h.

Soulignée de nombreuses arêtes, la ligne du C240 évoque les belles Américaines de l'époque. Toute la coque arrière bascule vers l'avant, comme un capot de voiture, pour dégager la mécanique.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.