Web Analytics

 Monark - 500 GP Crescent e/g
 Retour liste des marques


Monark GP Crescent e/g motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
1803

Cylindrée : 500
Modèle : GP Crescent e/g
Production : 1973 -
Catégorie : (R) Racing

Monark-Crescent
500 GP - Rudi Kurth - 1973
La plus petite 500 Grand Prix de l'histoire

Le début des années soixante-dix marque un tournant dans l'évolution des championnats du monde. Les usines japonaises arrivent en force et les petits constructeurs et préparateurs vivent leur dernière opportunité. Quelques années plus tard, seules les machines d'usines et l'énorme budget qui va de pair auront leur place. Le "Continental Circus" y perdra beaucoup de son charme.

L'artiste des Grands Prix
Rudi Kurth est l'un de ces pilotes-préparateurs, génial mais sans budget, qui faisaient le folklore de ces GP d'antan. Ce champion de side-car, qui vivait sur les circuits dans son break Citroën DS, recarrossé par ses soins à la manière d'une Espace, se lance, en 1973, dans la construction d'une 500. Faute de mise au point, cette moto ne connaîtra aucun résultat mais elle reste l'une des plus intéressantes réalisations techniques de ces années.

Monark : une tradition
La firme Monark, surtout connue en tout terrain, s'est aussi souvent intéressée à la vitesse. Elle crée en 1972, sous l'égide de Billy Andersson, une 500 de course très classique équipée d'un moteur qui l'est moins. Un très compact Monark-Crescent trois cylindres deux temps initialement destiné au bateau et donné pour 75 ch. Kurth, qui utilise ce même moteur en side, va reprendre son développement en moto et construire une 500 qui, par sa taille et son style, fait plus penser aux 50 cm3 ! Elle pèse moins de 100 kg et ses formes torturées sont moulées autour du pilote. Le moteur, suspendu sous le cadre, est refroidi (problème critique sur un moteur marin) par trois pompes à eau. Il en résulte une perte de puissance d'environ 6 ch par rapport à la version marine, assortie d'encombrants pots de détente à volume variable.

Moteur Crescent 2 temps, 3 cylindres horizontaux refroidis par eau (3 pompes) -
75 ch/12 000 tr/min - 3 carbus Tillotson - Boîte séparée Quaife 5 rapports - Embrayage à commande hydraulique - Cadre poutre rectangulaire en acier - Suspensions av. télescopique, ar. monoamortisseur commandé par biellettes - 3 freins à disque - Moins de 100 kg

L'étonnante 500 de Rudi Kurth était aussi basse que les 50 cm3.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.