Web Analytics

 Moto Guzzi - 1000 Convert
 Retour liste des marques


Moto Guzzi Convert motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
4216

Cylindrée : 1000
Modèle : Convert
Production : 1974 - 1982
Catégorie : (R) Route

Moto Guzzi
V 1000 Convert - 1974
Le rêve d'un gros scooter

Au début des années soixante-dix, la moto lorgne vers une nouvelle clientèle plus sage et civilisée. La transmission automatique apparaît à plusieurs constructeurs comme un bon moyen de toucher ces utilisateurs issus de l'automobile, ou tout au moins étrangers au maniement d'une moto. De Tomaso charge alors Lino Tonti pour la technique et Paulo Martin pour le stylisme de travailler sur une version automatique du célèbre bicylindre en V de la firme dans l'espoir aussi de convaincre les forces de polices américaines. 

Le même principe que chez Honda
L'appellation "Convert" évoque le convertisseur Sachs dont est munie cette machine à transmission semi-automatique, par ailleurs assez proche des modèles existants. Comme chez Honda, la boîte comporte encore deux rapports commandés par un sélecteur au pied gauche, l'un, assez court, pour la ville et la montagne, l'autre, plus long, pour la route. Contrairement aux Honda, qui conservent un kick, la Guzzi n'a cependant prévu aucun moyen de démarrer en cas de panne électrique.

Inadaptée à son marché potentiel
Avec ses marchepieds, son grand guidon et un pare-brise, la Convert aurait pu représenter la machine de tourisme idéale, surtout grâce à son freinage couplé commandé au pied droit, qui rend la conduite paisible encore plus reposante et sécurisante. Elle ne va pourtant rencontrer qu'un succès d'estime. Comme toutes les autres motos automatiques, à l'exception de la 400 Honda, elle a oublié de rester légère et maniable, qualité pourtant essentielle quand on s'adresse à des motocyclistes néophytes. Guzzi abandonnera relativement vite ce modèle.

Bicylindre 4 temps transversal en V à 90° refroidi par air - 949 cm3 (88 x 78 mm) - 71 ch/6 500 tr/min - Soupapes culbutées - Lubrification par carter humide - Allumage batterie/bobine - Boîte à 2 rapports avec convertisseur de couple et embrayage de séparation - Transmission par arbre - Cadre double berceau tubulaire - Suspensions av. télescopique, ar. oscillante - Freins av. à double disque, dont un couplé au disque ar. - Pneus 110/90 H 18 - 255 kg - 170 km/h.

La Convert fut une pionnière de l'automatisme, et l'une de celles dont la diffusion fut la moins confidentielle.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.