Web Analytics

 Münch - 1200 TTS
 Retour liste des marques


Münch TTS motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
2802

Cylindrée : 1200
Modèle : TTS
Production : 1965 - 1978
Catégorie : (R) Route

Münch
1 200 cm3 Mammouth - 1971
La raison du plus fort


La recherche de la puissance absolue a justifié dans le passé des tours de force technologiques et des constructions mécaniques pour le moins osées et la Münch Mammouth en est l'un des exemples les plus représentatifs.

Un dragster de route
La Mammouth est née du pari invraissemblable de construire la moto la plus puissante de son époque. A la demande du pilote Jean Murit, Friedl Münch adapta, dans une partie cycle de sa création, le moteur quatre cylindres à arbre à cames en tête de la NSU Prinz. Présentée en 1966 au salon de Cologne en 1 000 cm3, la Mammouth fut rapidement développée en 
1 100, puis 1 200 cm3. Avec un taux de compression de 11 à 1. Ce dernier moteur délivrait 100 ch à 7 500 tr/mn. Une version TTSE développa même 104 ch. La vitesse annoncée dépassait les 210 km/h et les deux carburateurs Weber double corps promettaient des accélérations de dragster. De fait, les performances de la Münch la plaçait largement au-dessus de la concurrence et ce pendant près de vingt ans.

Le prix de la qualité
Pour supporter le couple phénoménal de la Mammouth, Friedl Münch avait dû concevoir une boîte de vitesse spéciale et une roue arrière en magnésium coulé. Pour limiter le poids global de la moto, l'ensemble selle-garde-boue arrière, le capotage des phares et le carter de chaîne étanche étaient également en magnésium. Le monstre ralentissait grâce à un tambour à double came à l'avant et un frein à commande hydraulique à l'arrière. Construite artisanalement avec des matériaux coûteux, la Münch valait deux fois plus cher que toutes les motos de sa catégorie et sa production ne déppassa pas quelques centaines d'exemplaires presque tous destinés au marché américain.

4 cylindres 4 t face à la route, refroidis par air - 1 177 cm3 (75 x 67 mm) - 88 ch/6 000 tr/min - 2 carbus Weber double corps Ø 40 mm - Démarreur électrique - Boîte 4 rapports - Embrayage multidisque - Transmission par chaîne sous carter étanche - Cadre double berceau tubulaire - Suspensions av. télescopique, ar. oscillante à 2 combinés - Freins à tambour, av. double came, ar. à commande hydraulique - 250 kg - 210 km/h.

Cette machine d'exception fort délicate à piloter est aujourd'hui un objet de collection très recherché.




Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.