Web Analytics

 NSU - 250 Rennmax Ch. du Monde
 Retour liste des marques


NSU Rennmax Ch. du Monde  motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
1905

Cylindrée : 250
Modèle : Rennmax Ch. du Monde
Production : 1952 - 1953
Catégorie : (R) Racing

NSU
250 Rennmax - 1953
Premiers pas glorieux d'une demi quatre cylindres


Après l'abandon de son vieux monocylindre, dessiné par W. Moore, NSU présente un?350 bicylindre suralimenté à deux ACT, en 1938. La guerre, puis l'interdiction des compresseurs, mettront un terme au projet mais la firme de Neckarsulm a trouvé sa voie. Ce moteur sert de base, en 1951, aux 350 et 500 cm3 de record qui atteignent respectivement 304 et 339 km/h aux mains de Wilhelm Herz.

Deux cylindres, quatre, puis deux plus un
Certaines de ses originalités mécaniques, comme l'entraînement des deux ACT par deux arbres séparés, seront reprises sur la Rennmax qui va dominer les années cinquante mais en fait, l'évolution s'opère par étapes. NSU dessine d'abord un 500 quatre cylindres développant 53 ch à 9 000 tr/min puis abandonne ce projet trop fragile et en tire les 125 mono et 250?bicylindre. Plus rapide que bien des 350 cm3 de son époque, la 250 Rennmax était, avec la DKW à deux temps, la seule bicylindre du plateau face à des monocylindres quatre temps. En 1952, elle fait ses débuts aux mains de Werner Haas. Six mois après ces premiers pas, la Rennmax est passée de 25 ch à 9 000 tr/min à 29 ch à 9 800 tr/min et finit deuxième derrière la Guzzi quatre soupapes de Lorenzetti. Elle atteint 32 ch en 1953

Suprématie de la haute technologie
C'est le début de deux ans d'une totale suprématie. Encore améliorée, la Rennmax 1953 adopte un nouveau cadre en tôle emboutie auquel est suspendu le moteur. Haas sera cette année-là le premier Allemand champion du monde et le second pilote a réussir un doublé car il a aussi le titre en 125. En 1954, la 250 a un nouveau moteur avec un seul arbre entraînant les 2 ACT. Haas est également champion du monde en 250 cette année là et il trouve la mort dans un accident d'avion début 1955. La 250 NSU, elle, remporte encore le titre mondial en 1955 avec Hermann-Peter Müller.

Bicylindre 4 temps refroidi par air - 247 cm3?(54 x 54 mm) - 31 ch/10 400 t/min - 2 ACT entraînés par 2 arbres - Vilebrequin sur? 3 paliers - 2 carburateurs Ø 25,4 mm - Allumage batterie-bobines - Transmission primaire par chaîne - Boîte 4 rapports - Cadre poutre en tôle d'acier et tubes arrière en alu, moteur suspendu - Suspensions av. à roue poussée et balanciers, ar. bras oscillant en tôle et 2 combinés - Carénage en aluminium dans le prolongement du réservoir - Roues 18" - Freins à tambour simple came - 184 kg - 210 km/h.

La Rennmax 1953 avait un superbe habillage façonné à la main en tôle d'aluminium. Le moteur montre sa curieuse distribution à deux ACT entraînés par deux arbres et couples coniques.




Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.