Web Analytics

 NSU - 250 Max
 Retour liste des marques


NSU Max motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
3406

Cylindrée : 250
Modèle : Max
Production : 1952 - 1954
Catégorie : (R) Route

NSU
250 Max - 1953
Un monocylindre à quatre bielles

Dans l'immédiat après-guerre, toute la production motocycliste mondiale est figée. Beaucoup de constructeurs reprennent la fabri-
cation de modèles d'avant-guerre, sans innovation technique notable, ce qui n'est vraiment pas le cas, en 1952, de la NSU 250 Max.

Une surprenante technique
La particularité de la NSU Max est de posséder un moteur dont l'arbre à cames en tête est entraîné depuis la queue de vilebrequin par deux longues bielles montées sur excentriques calés à 90°. Une troisième bielle supportait le palier de l'arbre à cames, assurait la transmission des dilatations et garantissait ainsi la constance du jeu aux soupapes. Ce dispositif, unique dans l'histoire et très coûteux, avait l'avantage d'être silencieux, indéréglable et de ne demander aucun entretien. LA quatrième bielle, classique cette fois, est celle reliant le vilebrequin au piston !

En avance sur son temps.
La NSU Max apparaît en 1952, mais sa véritable production ne débute qu'en 1953, et va s'élever à près de 25 000 exemplaires. La première version développe 18,4 ch à 6700 tr/min mais, dès 1954, le taux de compression est légèrement réduit (pour éliminer les cliquetis dûs aux carburants à faible indice d'octane) et la puissance chute à 17 ch à 6 500 tr/min. La partie cycle est, elle aussi, originale avec une suspension avant à roue poussée et une suspension arrière oscillante équipée d'un gros ressort central. Tous les ressorts et mécanismes de suspension, comme d'ailleurs le filtre à air, étaient entièrement dissimulés dans la poutre du cadre en tôle emboutie. La NSU Max a aussi brillé en compétition dans toute l'Europe, sur les pistes de vitesse autant que dans les grandes épreuves de tout terrain comme les ISDT.

Monocylindre 4 temps refroidi par air - 246,8 cm3 (69 x 66 mm) - 18,4 ch/6 700 tr/min - Simple ACT entraîné par biellettes - Carburateur Bing Ø 26 mm - Boîte 4 rapports - Embrayage à sec à 4 disques - Transmission par chaîne - Cadre poutre en tôle emboutie - Pneus av et ar. 3,25 x 19" - Suspensions av. roue poussée, ar. oscillante à ressort unique - Réservoir 12 l - 145 kg - 125 km/h

Intemporelle, cette NSU 250 Max , avec son ingénieux système de commande de l'ACT, est apparue en 1952.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.