Web Analytics

 NSU - 250 Sportmax compétition-client
 Retour liste des marques


NSU Sportmax compétition-client motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
4914

Cylindrée : 250
Modèle : Sportmax compétition-client
Production : 1954 - 1958
Catégorie : (R) Racing

NSU
250 Sportmax - 1956
Moto de "série" hypervitaminée


Depuis deux ans, l'usine NSU domine la classe 250 cm3, empochant ainsi deux victoires au championnat du monde. N'ayant plus rien à prouver, la firme se retire tout simplement. Exit les Rennmax.

Relève dans la simplicité
Dès fin 1953, les techniciens allemands développent, parallèlement aux bicylindres "usine", un monocylindre sportif sur base de la 250 Max de série et un prototype remporte la dixième place du GP d'Espagne 1953. Ressemblant extérieurement aux motos standards, la version course utilise bon nombre de pièces internes spéciales. En 1954, une petite série des nouvelles "Sportmax" est vendue à des pilotes allemands qui les utiliseront sur leurs circuits avec l'exception confirmant la règle, puisque Georg Braun place sa monture à la deuxième place du Grand Prix de Suisse, derrière… la NSU bicylindre de Ruppert Hollaus. Environ quarante Sportmax sont produites en 1955, mais un nombre important de moteurs et aussi de kits sont vendus au cours des années suivantes. L'une d'elle remporte le championnat du monde 1955 au mains de H.P. Muller. Les Sportmax furent utilisées par des pilotes de renom autres que germains, tels John Surtees, Pierre Monneret, Reg Armstrong et Mike Hailwood.

Et même en tout terrain
On retrouva également des "Sportmax" en tout terrain grâce à la naissante coupe d'Europe. Les utilisateurs les plus fameux en cette discipline furent le Belge Alex Colin et le Britannique Brian Stonebridge qui monta le moteur teuton dans une partie cycle Greeves pour la saison 1958.

Bloc-moteur monocylindre - 247 cm3
 (69 x 66 mm) - 28 à 30 ch/9 000 tr/min - Simple ACT - Carburateur AMAL 28/30 mm - Boîte 4 ou 5 rapports - Embrayage à sec - Commande des vitesses à droite - Cadre monocoque en tôle emboutie soudée - Suspensions av. fourche en tôle emboutie à roue poussée et amortisseurs hydrauliques, ar. bras oscillant et amortisseurs hydrauliques - Pneus av. 2,75 x 18, ar. 3,00 x 1" ‑ Freins av. 200/260 mm double came, ar. 190 mm - Environ 210 km/h avec carénage intégral.

La moto présentée, sous celle munie de son carénage intégral, possède une fourche à amortisseurs avant extérieurs tels qu'utilisés en Enduro.





Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.