Web Analytics

 New Imperial - 250 Brooklands usine
 Retour liste des marques


New Imperial Brooklands usine motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
4101

Cylindrée : 250
Modèle : Brooklands usine
Production : 1935 - 1935
Catégorie : (R) Racing

New Imperial
250 Brooklands usine - 1935
La moto des deux challenges

Les New Imperial, de très belles constructions avec un double berceau et des moteurs très légers qui sont les premiers à utiliser intensivement le magnésium, brillèrent dans les deux lieux de prédilection du sport motocycliste britannique‑: sur les 60,7 km de route de montagne du TT de l'Île de Man, ou sur les 4,8 km de l'anneau relevé de Brooklands.

Six victoires au Tourist Trophy
New Imperial gagne son premier TT en 1921 avec D. Prentice et un 250 JAP. En 1924, les frères Twemlow y font un doublé en 250 et 350, toujours avec des JAP et Eddy Twemlow gagne à nouveau le TT 250 en 1925. Imperial abandonne alors J.A. Prestwich pour construire ses propres moteurs à soupapes culbutés. Enfin fiable en 1930, la 250 Imperial remporte le GP de France avec Ted Mellors et, pendant quelques années, Mellors, Gleaves et Daven-port glanent maintes victoires internationales sur les 250 et 350 : aux TT de l'Île de Man et de Assen et aux GP de Belgique, d'Ulster et de France (en 250 à Reims avec Davenport en 1932). Plus tard, Bob Foster et W. Handley rapportent à l'usine leurs derniers succès dont une victoire de Foster au TT 250 de 1936 avec un nouveau bloc-moteur, une technique qui va devenir la spécialité de New Imperial.

Le challenge de Brooklands
L'autre grand challenge de l'époque était celui des records à Brooklands. Une rude compétition entre Excelsior et New Imperial pour être la première 250 à tourner à plus de 100 mph (161 km/h) sur l'anneau britannique. Suivant un record à 99 mph signé par Excelsior, Bob Foster, sur une Imperial spécialement préparée en 1932, tourne à 100,4 mph (161,6 km/h). Sa moto marchait à l'alcool et avait dû être munie du fameux silencieux exigé à Brooklands.

Monocylindre 4 t - 245 cm3 (62,5 x 80 mm) - 25 ch/7 000 tr/min (en fonctionnant à l'alcool) - Soupapes culbutées - Carbu Amal - Allumage magnéto - Boîte séparée à 4 rapports par sélecteur - Transmissions primaire et secondaire par chaînes - Cadre double berceau - Fourche à parallélogramme - Freins à tambour en magnésium - Pneus av. 21", ar. 20" - 118 kg - 169 km/h (à l'alcool).

L'anneau de Brooklands, près de Londres, exigeait ces magnifiques silencieux, ce qui n'empêche pas cette 250 usine de friser les 170 km/h en 1935 !


 




Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.