Moto Collection
Facebook FMD Instagram FMD
Accueil - FMD - Fiches - Blog - FFVE - Livres - Clubs - Musées - Contact FFVE
 OK Supreme - 250 Silver Cloud
 Retour liste des marques


OK Supreme Silver Cloud motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
4302

Cylindrée : 250
Modèle : Silver Cloud
Production : 1936 - 1945
Catégorie : (R) Racing
   
OK-Supreme
250 Silver Cloud - 1936
L'arbre à cames en tête des coureurs privés


L'histoire d'OK-Supreme commence dès 1899 quand la maison mère Humphries & Dawes Ltd, qui fabrique des vélos depuis 1882 à Birmingham, décide de se lancer dans la moto. A l'instar de maints autres constructeurs d'alors, OK commence par utiliser des moteurs De Dion, Minerva et Precision & Green qui, dans un premier temps, sont vendus sous le label OK, la mention Supreme n'arrivant qu'en 1926.

Moteurs maison
OK construit, en 1919, sa première moto mû d'un moteur maison, un flat twin de 350 cm3 très similaire aux Douglas. Trop cher, il est vite abandonné et, durant les années vingt, OK utilise pour la course des moteurs Blackburne et Bradshaw. Parmi les pilotes de renom qui courent pour OK citons Wal Handley (qui remporte le Grand Prix d'Ulster 250 sur une OK à moteur Blackburne en 1922), Alec Bennett et Frank Longman qui remportent le TT 250 de 1928 sur une OK à moteur JAP. La première OK Supreme à un ACT apparaît au TT 250 de 1930 mais un entraînement de distribution trop compliqué en fait un échec. En 1934, le moteur simple arbre est redessiné par George Jones et Ray Mason et monté sur les Silver Cloud 250 et 350 exposés à l'Olympia Show de Londres.

Moderne sans révolution
L'entraînement de l'ACT s'effectue par arbre de façon conventionnelle et des culbuteurs actionnent les soupapes à ressort en épingle. La culasse est en bronze (meilleure dispersion calorique que la fonte) et, en 1937, apparaît un cylindre aluminium chemisé fonte (monté sur l'OK de notre photo). Moderne et efficace, l'OK-Supreme n'eut pas de grands succés en course mais elle fut très populaire auprès des pilotes privés. Sa production s'arrête en 1939.

Monocylindre 4 t - 248 cm3 (66 x 72,5 mm) 
18 ch/6 500 tr/min - 2 soupapes et simple ACT entraîné par arbre et couples coniques - Carbu Amal - Allumage par magnéto entraînée par chaîne duplex - Boîte séparée 4 rapports - Transmission par chaîne - Cadre sim-
ple berceau dédoublé - Fourche à parallélogramme et ressort central - Freins à tambour Pneus av. 21", ar. 19" - 140 kg - 129 km/h.

Le Français Marcel Perrin remporte la première course française de l'après-guerre sur une OK similaire, au bois de Boulogne, en septembre 1945.


Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.




FMD
© Tous droits réservés
François-Marie Dumas

Accueil - FMD - Fiches Moto Passion - Blog - FFVE - Livres - Clubs - Musées - Contact

Mentions légales