Web Analytics

 Peugeot - 500 M 2 Usine Antonesco
 Retour liste des marques


Peugeot M 2 Usine Antonesco motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
1007

Cylindrée : 500
Modèle : M 2 Usine Antonesco
Production : 1923 - 1927
Catégorie : (R) Racing

Peugeot
500 Grand Prix - 1927
Un moteur encore moderne presque 120 ans plus tard !


Les constructeurs français en général et Peugeot en particulier ne sont plus présents depuis longtemps dans les compétitions internationales.?Quelques grandioses exceptions sont heureusement là pour rassurer notre fierté nationale, à commencer par les révolutionnaires Peugeot bicylindres de Grand Prix de 1914 à 1927.

2 cylindres, 2 ACT et 8 soupapes en 1914
Peugeot présentait, juste avant la Première Guerre mondiale, son premier bicylindre vertical, une fabuleuse 500 cm3 à double arbre à cames en tête et quatre soupapes par cylindre. Sans boîte de vitesses, cette révolution sur deux roues abattait en 1914 le kilomètre lancé à 122 km/h aux mains du célèbre Péan.

La moto française au plus beau ­palmarès
En 1920, cette base est remaniée par l'ingénieur Roumain Antonescu avec un bloc ­moteur-boîte trois rapports (à plant de joint horizontal), un embrayage à sec et une transmission par chaîne, autant de caractéristiques tout à fait actuelles. Après de beaux succès, cette 500?est remplacée en 1923 par une version qui ne comporte plus qu'un ACT et deux soupapes par cylindre et n'en annonce pas moins que 27 ch. A son guidon, Péan va couvrir le kilomètre lancé à 157,9 km/h en 1923 puis à 165,4 km/h en 1924. Peugeot arrêtera malheureusement sa participation aux courses internationales en 1927, après avoir récolté le plus beau palmarès jamais acquis par une moto française : Grands Prix des Nations à Monza, GP de Suisse, du Motocycle Club de France et d'Espagne… En tout vingt-et-une victoires sur vingt-trois courses.

Bicylindre vertical 4 temps calé à 360° puis à 180° en 1926, refroidi par air 496 cm3 (62 x 82 mm) -27ch/ 5000 tr/min - 1 ACT entraîné par arbre, 2?soupapes par cylindre - 1 carburateur - Bloc moteur-boîte 3 rapports à main - Transmission par chaîne - Cadre rigide double berceau - Suspension av. à parallélogramme - Roues 21" - 114 kg - 166 km/h - Version 750 cm3 (75,7 x 82 mm): 172 km/h.

Reconstruite par Jean Nougier autour du moteur sauvegardé par miracle, la Peugeot GP dépasse -encore allègrement les 120 km/h et se pilote avec une déconcertante facilité. En vignette Paul Péan derrière l'anneau de Montlhéry au GP de l'UMF en 1925.

À découvrir en détail dans le livre "Motos insolites et prototypes hors normes" de François-Marie Dumas. En vente en librairie.






Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.