Web Analytics

 Peugeot - 250 SP
 Retour liste des marques


Peugeot SP motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
2918

Cylindrée : 250
Modèle : SP
Production : 1923 - 1926
Catégorie : (R) Route

Peugeot
250 cm3 - 3 1/2 HP type SP - 1923
Le graissage séparé avant la lettre


On entend couramment affirmer que les motos japonaises à moteur deux temps, qui ont si bien su réveiller le marché, ont inventé le graissage séparé… Rien de plus faux, mais, comme d'usage, le génie japonais a été de développer une ancienne idée au bon moment.

Simple et astucieux
On compte déjà quelques exemples de deux temps à graissage séparé dans les années vingt et, parmi ceux-ci, l'un des plus avancés fut produit par Peugeot, de 1922 à 1926, avec cette 350 cm3 qui sera remplacée par la P 104 à bloc moteur quatre temps. Le point intéressant est que le dispositif de graissage séparé n'est pas, comme souvent, un simple système automatique de mélange de l'huile à l'essence, mais un véritable lubrification sous pression des organes vitaux du moteur, en fait un précurseur du système Posiforce de Suzuki. Il n'y a ici pas de pompe mais une mise sous pression du réservoir d'huile réalisée par une dérivation sur le transfert arrière du cylindre. Il ne reste au pilote qu'à régler, par une vis pointeau, le débit d'huile qu'il contrôle par un viseur sur le dessus du réservoir. Le moteur fonctionne à l'essence pure et l'huile est envoyée directement dans le cylindre et, par une rainure sur la soie du vilebrequin, vers la tête de bielle.

Une innovation suffit
La Peugeot SP était par ailleurs très classique, sans frein avant, mais avec un double frein à patins en bois sur la poulie de transmission. La boîte, entraînée par chaîne, était à deux rapports et elle était équipée d'une suspension avant rudimentaire à fourche oscillante appuyée sur des ressorts à lames verticaux. Il s'y rajouta, en 1924, une suspension "cantilever" de la selle proposée en option pour 160 F alors que la machine en valait 3 450.

Monocylindre 2 t - 247 cm3 (67 x 70 mm) - Graissage séparé - Allumage magnéto - Carburateur Cozette à 2 boisseaux - Boîte séparée, 2 rapports à main - Transmissions primaire par chaîne sous carter, secondaire par courroie - Démarrage au kick - Cadre simple berceau dédoublé - Fourche avant oscillante - Double frein arrière à patin sur poulie-jante - Pneus à talons 2,5 x 26" - Réservoirs essence 7 l, huile 2,5 l - Marche-pieds aluminium - 80 kg.

Oubliée par la suite, la technique du graissage séparé préfigurait pourtant l'avenir.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.