Web Analytics

 Rieju - 125 Isard
 Retour liste des marques


Rieju Isard motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
9801

Cylindrée : 125
Modèle : Isard
Production : 1956 - 1960
Catégorie : R (Scooter)

Rieju 
125 Isard 1956 - 1960
Beau, cher et incompris

Comme la majorité des constructeurs espagnols, la marque catalane Rieju, a débuté avec des moteurs français. En 1945 Riera Y Juanola S.L. (RieJu) à Gerone débute en montant sur les vélos de sa fabrication le petit bloc moteur français Serwa, un quatre temps de 38 cm3 à transmission directe sur la roue arrière qui développait 1 ch et promettait 40 km/h. La grande originalité de ce petit bloc qui pesait 9 kg étant de proposer deux vitesses 
Le premier vrai cyclomoteur naît en 1949 et cette version est suivie de deux autres en 1951 et 1952 toujours avec le moteur Serwa, amélioré avec un embrayage et une boîte séparée à deux rapports conçue par Rieju. 
La première moto qui est présentée en 1953 est aussi très inspirée par la France et plus précisément par le 175 Gima. Elle utilise, comme le Gima, un moteur AMC mais ce 175 cm3 à soupapes culbutées est produit sous licence par FITA à Figueres (Catalogne du sud).

Mauvaise pioche
En 1956, Rieju tente l'aventure du scooter en s'inspirant une fois encore de la France et en l'occurrence du Sulky 125 de RSI (qui se vendra d'ailleurs fort peu en France). Ce scooter à grandes roues baptisé Isard comme le moteur AMC qui l'équipe est présenté en 1958 se veut la Rolls du scooter avec une finition parfaite. Il se distingue par son habillage en tôle emboutie parfaitement ajusté qui cache un cadre en tubes et, de nouveau, un moteur français l'AMC 100 cm3 Isard deux temps fabriqué sous licence par FITA. 

La surqualité ne paye pas
Contrairement aux RSI dotés d'une fourche à parallélogramme, puis d'une télescopique, le Rieju a une suspension avant à biellettes ; il conserve en revanche la suspension arrière oscillante. Hélas ce scooter hybride n'a pas trouvé son public tant par son prix pourtant justifié par sa qualité de fabrication que par son concept hors du commun. On lui reprochait également sa difficulté d'entretien en raison d'une mauvaise accessibilité à la mécanique. Le pauvre Isard est un total échec commercial qui manque de conduire Rieju à la faillite et sa production est abandonnée en 1960.

Moteur AMC-FITA Isard 2 temps horizontal refroidi par air - 125 cm3 (54 x 54 mm) -  6 ch/4500 tr/min - Boîte 3 vitesses à main par poignée tournante - Allumage par volant magnétique - Transmissions primaire par engrenages, secondaire par chaîne sous carter - Démarrage par kick - Cadre double berceau tubulaire - Suspensions av. biellettes et roue poussée, ar. oscillante - Pneus 2,50 x 16' - 80 km/h

Le Rieju Isard est ici photographié au musée Scooter e Lambretta à Rodano près de Milan, et on peut aussi le voir au musée de Basella en Espagne.



Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.