Web Analytics

 Rudge - 500 Speedway
 Retour liste des marques


Rudge Speedway motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : M. Woollett
8011

Cylindrée : 500
Modèle : Speedway
Production : 1930 -
Catégorie : (R) Racing

Rudge 
500 Speedway - 1930 
L'incroyable succès du speedway 

 Les courses de speedway, courues sur des pistes ovales en cendrée, apparurent en Grande-Bretagne début 1928 et connurent immédiatement le succès. En l'espace de deux ans, des pistes se créèrent dans tout le pays, la plupart autour de terrains de football dans des stades célèbres, comme ceux de Wembley, Stamford Bridge et Chelsea où plus de 80 000 personnes se déplacèrent pour assister à une course en 1929. Jamais, de mémoire d'Anglais, on n'avait vu aussi rapide, bruyant et audacieux que ce nouveau sport venu d'Australie. 

Douglas ouvre la voie 
Les constructeurs répondirent sans tarder à cet enthousiasme. Comprenant le potentiel de ce nouveau marché, la plupart des grandes firmes sortirent au plus vite des modèles spécifiques. La première machine britannique victorieuse fut la Douglas flat twin. Elle avait l'avantage d'un centre de gravité très bas, mais son bicylindre disposé en long amenait un long empattement et, en 1929, Rudge commença à prendre le dessus au point qu'en 1930, la plupart des pilotes de pointe couraient sur Rudge. 

Rudge au sommet
 Rudge, qui dominait à l'époque les courses de vitesse, fut parmi les premières à sortir un modèle "spécial speedway", en juin 1928. Le moteur était du même type, à quatre soupapes culbutées, que celui utilisé en vitesse, mais adapté pour fonctionner à l'alcool. Les pistes étaient si courtes (entre 250 et 500 m) que les boîtes de vitesses n'étaient pas nécessaires et étaient remplacées par un simple relais avec l'embrayage. Le cadre était un modèle spécialement allégé, construit par Rudge, avec une fourche à parallélogramme de la marque. La domination de Rudge en speedway prit fin en 1931 avec l'apparition des JAP, plus simples et plus légères.

Monocylindre 4 t refroidi par air - 499 cm3 (85 x 88 mm) - 30 ch/6 000 tr/min - 4 soupapes parallèles culbutées - Allumage par magnéto et bougie centrale - Carbu Amal (fonctionnant à l'alcool) - Pas de boîte de vitesses, relais et embrayage - Transmissions primaire et secondaire par chaînes - Cadre tubulaire allégé - Fourche à parallélogramme - Pas de freins - Roues av. 21", ar. 18" - 104 kg. La 

Rudge 500 était la meilleure moto de speedway en 1930 et ce modèle restauré s'aligne encore aujourd'hui dans des courses pour motos anciennes.


Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.