Web Analytics

 Sansoupap - 250 SJ A 25
 Retour liste des marques


Sansoupap SJ A 25  motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : Jean-Jacques Barrère
1102

Cylindrée : 250
Modèle : SJ A 25
Production : 1929 - 1932
Catégorie : (R) Racing

San-sou-pap
250 SJA racing - 1929
La mal nommée


La société MOTEX créée en avril 1926 dépose les marques Motex et Sansoupap en juillet 1926, puis faillite en  février 1934. Les motos sont construites à Pantin chez Desouche, David et Cie puis par les établissements Mototincteurs à Colombes à partir de janvier 1930. La faillite de Mototincteurs en 1934, qui accueillait sous cette entité les marques Sansoupap et Rovin entraine également l’agence de vente Motex (qui perdurera sous le nom de Motrex jusqu’en 1992 : extincteurs, location de locaux…). Les premières motos San-Sou-Pap, fabriquées à partir de 1926 à Pantin et plus tard à Colombes, sont, logiquement, des deux temps de 175 puis 250 cm3. Elles se rendent vite célèbres par leurs performances et leur robustesse et remportent, de 1927 à 1929, le fameux rallye Paris-Les Pyrénées-Paris. Lancé par ces succès, San-Sou-Pap, associé à Rovin, étend sa gamme aux quatre temps… qui porteront donc un nom de marque bien antinomique, mais ne valait-il pas mieux encore que celui de la société constructrice Mototincteurs.

Une gamme très variée
Les premiers quatre temps de la marque, en 1929, sont des 250 et 350 cm3 à moteur JAP à soupapes latérales ou culbutées et le fleuron de la gamme est cette version racing. Elle sera surpassée en 1931, sur le plan sportif et sur celui de la cylindrée, par les nouvelles 350 EMSV7 équipée d'un moteur Velocette à ACT (et 25% plus chère) et l'EMMAGS mue par un 500cm3 MAG. Modèles qui inaugurent également un nouveau cadre double berceau en tôle emboutie. San-Sou-Pap ne se contenta pas de monter des moteurs importés de Grande-Bretagne (Jap et Velocette) ou de Suisse (Mag) mais produisit aussi ses propres mécaniques pour les deux temps et certains quatre temps à soupapes latérales. La marque disparaîtra en 1936.

Super Sport plus que course
Grâce aux talents de préparateur du sieur de Rovin, les San-Sou-Pap remportèrent maints succès sportifs tant dans les rallyes d'endurance, fort populaires alors, qu'en courses de côte, un type d'épreuve pour lequel était tout particulièrement destinée cette 350. Les participations de la marque aux courses sur circuit furent beaucoup plus rares.

Moteur JAP monocylindre 4 temps refroidi par air de 250 cm3 (62,5 x 80 mm) - Soupapes culbutées - Allumage magnéto - Graissage à huile perdue - Boîte Sturmey-Archer 3 rapports à main - Transmissions primaire et secondaire par 
chaîne - Cadre double berceau rigide - Suspension av. à parallélogramme - Roues de 21" - Freins à tambour  ø 170 mm - 135 kg.

Sportive légère et performante, cette 250 SJA exceptionnelle semble être un modèle unique. C'est la seule de la marque à utiliser une boîte Sturmey-Archer.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.