Web Analytics

 Simplex - 500 Ala d'Oro
 Retour liste des marques


Simplex Ala dOro motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
1212

Cylindrée : 500
Modèle : Ala d'Oro
Production : 1931 - 1938
Catégorie : (R) Route

Simplex
500 Ala d'Oro - 1936
Une Italienne au parfum allemand


La marque Simplex, fondée à Turin en 1922 par Pellini et Ferraris, se consacre dans un premier temps à la fabrication de petits moteurs auxiliaires. Ce n'est qu'après le départ de Ferraris, en 1924, que la firme s'engage, en 1926, dans la construction de véritables petites motos deux-temps de 125 cm3 à cylindre horizontal.

A la pointe de la technique du moment
L'année suivante apparaît une 150 quatre-temps, puis, en 1930, une 175 d'aspect nettement plus sérieux, avec distribution enclose et bloc moteur-boîte à trois rapports. L'architecture de cette Ala d'Oro est reprise, en 1931, pour la 500 du même nom, qui adopte l'année suivante une boîte à quatre vitesses. En 1936, la gamme comprend deux versions, l'une luxueuse, l'autre sportive et un peu plus performante. 1937 voit enfin l'apparition d'une 250, munie d'une originale suspension arrière, et d'une 500 plus utilitaire à soupapes latérales.

Influence teutonne
L'ultime évolution de la 500, en 1938, reprend la suspension arrière de la 250, mais les versions "rigides" restent disponibles avec un cadre modifié, sans haubans arrière. Relativement coûteuses (la 500 frisait les 7 000 lires en fin de carrière soit dix mois de salaire d'un ouvrier et un prix équivalent à celui d'une 1000 sportive actuelle), les Simplex n'auront qu'une diffusion limitée. Techniquement évoluées mais lourdes et sévères, elles sont représentatives de l'école italienne sous inspiration allemande des années trente. La marque disparaîtra, en 1940, avec l'entrée en guerre de l'Italie, mais quelques machines seront encore assemblées après les hostilités avec le stock antérieur de pièces.

Monocylindre 4 temps refroidi par air - 499 cm3 (84 x 90 mm) - Soupapes culbutées - Allumage à rupteur - Carter humide - Boîte 4 rapports - Transmission par chaîne - Cadre double berceau tubulaire - Suspension av. à parallélogramme - Freins av. et ar. à tambour - Pneus 3.50 x 19" - Réservoir 12 l - 130 km/h.

Typique des gros monocylindres italiens de l'immédiat avant-guerre, la Simplex n'a pas la finesse habituelle des productions transalpines.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.