Web Analytics

 Stayer - 1100 Stayer
 Retour liste des marques


Stayer Stayer motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : archives FMD
9503

Cylindrée : 1100
Modèle : Stayer
Production : 1926 -
Catégorie : (R) Racing

Moto de stayer
1 100 cm3 MAG 2 C 11 A - 1926
Un monstrueux avatar de l'histoire


L'histoire de la moto eut quelques monstrueux avatars. Ce sont aujourd'hui les dragsters, c'étaient au début de ce siècle les tandems, puis les motos dites de stayer, des engins titanesques développés pour entraîner les coureurs cyclistes sur les pistes des vélodromes. La première moto de stayer apparaît en 1902, pilotée par l'Anglais Linton qui, au vélodrome parisien du Parc des Princes, dépasse les
68 km/h. Dès lors, les records vont se succéder dans une terrifique escalade à la puissance avec des monocylindres de 1‑360 à 2 800 cm3 et des multicylindres de 1 600 à 4 200 cm3.

Évolution contre nature
Ces machines, de 200 kg et plus avec leur pilote, devaient pouvoir accélérer sans à-coup et friser les 100 km/h, aussi furent-elles équipées de moteurs d'énormes cylindrées à transmission directe à la roue arrière par une large courroie plate. Assis le plus en arrière possible sur sa machine, souvent derrière la roue arrière, les pieds à angle droit, le pilote contrôlait son engin par un très long guidon, qui lui permettait de se tenir le plus droit possible pour protéger le cycliste collé contre le rouleau derrière sa roue. Ses talons en bois étaient cloués à l'équerre sur les repose-pied pour mieux couper le vent.

200 kg et plus de 100 km/h en coupe-vent
On vit chez les stayers des monstres délirants, du tandem de Contant à cinq cylindres en étoile, avec un passager ne servant que de coupe-vent, au stayer de Rigal mû par un V-twin Anzani de 4‑200 cm3, tous deux conçus pour tenter d'emmener le cycliste Gombault à plus de 100 km/h. Après une série d'accidents dramatiques, ces motos furent limitées en France à 75 kg, en 1905, mais l'interdiction fut vite annulée. Les motos de stayers furent le plus souvent animées par des V-twins Anzani, puis des MAG et utilisées jusqu'après-guerre.

Bicylindre MAG en V à 45° 4 t refroidi par air type 2C11A - 1‑100 cm3 - Soupapes opposées - Allumage magnéto - Carburateur unique - Graissage à huile perdue - Transmissions primaire par chaîne, secondaire par courroie trapézoïdale - Pas de boîte de vitesses ni de frein Cadre tubulaire - Pneus 19" - env. 130 km/h.

Maurice Jubi, au guidon de la moto à moteur MAG de 1924, entraîne le cycliste-stayer Toto Grassin, champion du monde, en 1925 et 1926. Les talons cloués à l'équerre sont alors interdits et les pieds du pilote sont dans des sabots.




Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.